Conseil constitutionnel - Taxe pro : les médecins libéraux échappent à la hausse de la CFE

Conseil constitutionnelTaxe pro : les médecins libéraux échappent à la hausse de la CFE

30.12.2013
  • Taxe pro : les médecins libéraux échappent à la hausse de la CFE - 1

Menacés par une nouvelle hausse de la CFE (cotisation foncière des entreprises, ex-taxe professionnelle), les médecins libéraux peuvent souffler. Le Conseil Constitutionnel vient en effet de censurer ce volet de la nouvelle loi de finances.

On se souvient que, dans la loi de finances 2014 adopée fin 2013 par le Parlement le gouvernement prévoyait de donner l’opportunité aux communes de majorer la CFE jusqu’à 40% pour les professionnels libéraux en BNC (bénéfices non commerciaux). Les professionnels libéraux étant 80% à relever du régime de cette catégorie, les médecins étaient donc particulièrement concernés par cette mesure. Ce volet de la loi de finances visait à donner une marge de manœuvre supplémentaires aux collectivités locales, au détriment de professions libérales, censées être plus riches que la moyenne...

"Rupture caractérisée de l’égalité devant les charges publiques"

Le Conseil constituionnel a considéré que cela créait une inégalité devant l’impôt en mettant en place un barème spécifique par rapport aux entreprises en BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Dans une décision publiée dimanche, le Conseil censure l’article 76 sur la CFE. Et, pour motiver cette décision il souligne que la mesure constituait «une rupture caractérisée de l’égalité devant les charges publiques».

Cette annonce va évidemment réjouir les syndicats de médecins libéraux qui s’étaient insurgés contre un acharnement fiscal et demandaient le retrait de cette disposition. L’UNAPL (Union Nationale des Associations de Professions Libérales) en tête avait fait part au premier ministre de son «inquiétude». Face à la fermeté du gouvernement sur cette question et le vote en deuxième lecture de la loi de finances à l’Assemblée nationale, l’UNAPL avait même été jusqu’à lancer, pétition à l’appui, le mouvement de protestation des «Asphyxiés» pour protester notamment contre le matraquage fiscal.

La taxe pro ne devrait pas augmenter en 2014

Les pouvoirs publics ne semblent pas s’en être vraiment émus. Et c’est finalement par la voie juridictionnelle que l’UNAPL a finalement obtenu gain de cause. Dans un communiqué l’UNAPL et son président Michel Chassang saluent cette victoire et se félicitent d’une décision qui «renforce et protège désormais les professionnels libéraux en BNC». Le taux de la CFE devrait donc rester le même pour l’année 2014. Une relativement bonne nouvelle -et en tout cas une bonne surprise- pour les médecins à l’aube de cette nouvelle année.

La CFE est venue remplacer l’ancienne taxe professionnelle il y a trois ans. Dans l’histoire mouvementée de cette réforme, ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement en profite pour alourdir la facture sur les professions libérales... et pas la première fois non plus que les sages du Palais Royal volent au secours de ces dernières.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
Thierry D Médecin ou Interne 01.01.2014 à 21h22

thierry D. medecin , nord
augmentation de la CFE de 50 % entre 2012 ET 2013 ;

Répondre
 
PATRICK F Médecin ou Interne 31.12.2013 à 09h56

En pratique sur le terrain, ce n'est pas respecté car je viens de recevoir une hausse de 40 pour cent par rapport aux années précédentes. Les collectivités locales font ce qu'elles veulent. Après Lire la suite

Répondre
 
michel K Médecin ou Interne 30.12.2013 à 19h22

Ce n'est en aucun cas une victoire de l'UNAPL faux-nez de la CSMF, qui n'a même pas été écoutée sur ce dossier, mais une erreur du gouvernement L'année prochaine ils vont remettre ça n'en doutons Lire la suite

Répondre
 
JEAN JACQUES R Médecin ou Interne 30.12.2013 à 17h34

Ils ont essayé. C'est cela qui est très inquiétant

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...4

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... 6

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir