IVG : l’initiative de Madrid provoque la mobilisation à Paris

IVG : l’initiative de Madrid provoque la mobilisation à Paris

27.12.2013
  • IVG : l’initiative de Madrid provoque la mobilisation à Paris - 1

"Le droit à l'avortement est un droit fondamental des femmes et la condition de leur autonomie. La remise en cause de ce droit universel par le gouvernement espagnol est intolérable". Les socialistes français ont décidé de s’associer à la mobilisation en France contre la réforme de l’IVG en cours en Espagne, restreignant l’accès à l’IVG. A cette fin, le Parti socialiste devait se joindre vendredi 27 décembre à 13h00 à un rassemblement devant l'ambassade d'Espagne à Paris pour protester "contre la loi anti-IVG du gouvernement conservateur espagnol". "Le Parti socialiste apporte son soutien au rassemblement des féministes françaises contre la loi anti-IVG du gouvernement conservateur espagnol", écrivent Laurence Rossignol, porte-parole et Adeline Hazan, secrétaire nationale aux droits des femmes dans un communiqué.

"Etant donné la gravité de la situation, je me félicite du ralliement du PS", a déclaré de son côté Maya Surduts, secrétaire générale de la Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception (Cadac), l'une des cinq organisations qui appellaient à la mobilisation, avec le Mouvement français pour le planning familial, le Planning familial de Paris, l'Association nationale des centres d'interruption de grossesse et de contraception et le Collectif Tenon.

"Le projet du gouvernement de Mariano Rajoy est une attaque sans précédent contre le droit des femmes à disposer de leur corps. Il aura des conséquences dramatiques, poussant les femmes désirant avorter dans la clandestinité, au mépris de leur sécurité et de leur santé", estime de son côté le PS, dénonçant le silence de l'UMP "qui siège aux côtés du Parti populaire espagnol au sein du Parti populaire européen". "Il est clair que si la droite espagnole s'obstine, les droits des femmes deviendront un sujet majeur des futures élections européennes", conclut le communiqué.

Le gouvernement espagnol persiste et signe

Pour sa part, le ministre espagnol de la Justice, Alberto Ruiz Gallardon, a défendu vendredi son projet très controversé de loi qui réserve le droit à l'avortement en Espagne lorsqu'il y a un danger prouvé pour la vie ou la santé physique ou psychologique de la femme, ou en cas de viol. Le ministre se dit "convaincu que cette initiative aura une suite" ailleurs en Europe. "Nous avons rédigé la première loi qui reflète l'opinion majoritaire des citoyens européens", affirme Alberto Ruiz Gallardon dans un entretien publié par le journal conservateur espagnol ABC. "C'est la loi la plus avancée et progressiste que ce gouvernement a introduite" depuis son arrivée au pouvoir fin 2011. "Nous savons que nous avons fait quelque chose qui n'a pas de précédent en Europe au cours de ces dernières décennies: en finir avec le mythe de la supériorité morale présumée de la gauche".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 27.12.2013 à 21h36

Recul médiéval... Politiques, religieux, stoppez votre prosélytisme abscon! Il y a longtemps que nous sommes en démocratie ! Christian Tomatis 38300 Ruy

Répondre
 
ISABELLE G Médecin ou Interne 28.12.2013 à 07h01

Sur la démocratie , un conseil : lire Octave Mirbeau. Au moins c'est bien écrit et loin de poncifs.Pourquoi faire de l'avortement une contraception et pourquoi avorter quand on a tous les moyens de Lire la suite

Répondre
 
MIREILLE L Médecin ou Interne 03.01.2014 à 16h37

Si la loi sur l'IVG est passée c'est pour éviter les ravages sanitaires des avortements clandestins.
Personne ne peut empêcher une femme d'avorter si elle a vraiment le désir de ne pas avoir un Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...1

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 35

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... 6

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir