Birmingham : suspendu pour avoir gravé ses initiales sur le foie d’un patient

Birmingham : suspendu pour avoir gravé ses initiales sur le foie d’un patient

25.12.2013

Un chirurgien a été suspendu de ses fonctions, soupçonné d'avoir inscrit ses initiales sur le foie d'un patient au Royaume-Uni. Selon ls médias britannique, c’est lors d'une opération, que Simon Bramhall, qui travaille à l'hôpital public de Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, aurait écrit "SB" sur le foie d'un patient qui avait été transplanté. Le Daily Telegraph affirme que, pour inscrire ses initiales, le chirurgien aurait eu recours à du gaz argon, fréquemment utilisé en chirurgie. C'est un de ses collègues qui a fait l'étrange découverte lors d'une opération de routine. Les autorités sanitaires publiques ont confirmé enquêter sur des allégations visant un chirurgien à l'hôpital Queen Elizabeth à Birmingham. "A la suite d'accusations de faute professionnelle, University Hospitals Birmingham NHS Foundation Trust a suspendu un chirurgien le temps de conduire une enquête interne", ont expliqué les autorités sanitaires locales, sans toutefois préciser l'identité du chirurgien ni les raisons de sa suspension.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

« Je rembourse mon CESP pour m'installer où je veux », un généraliste déçu des bourses à l'installation

Manque d'accompagnement, changements de cartographie en cours de cursus, frustrations à l'installation… Il y a tout juste une semaine le syndicat d'internes Isnar-IMG, présentait lors de son...10

Prévention, nouvelles fiches repères, télétravail... les pistes pour éviter l'envolée des IJ

.

Dans un rapport remis mercredi au Premier ministre, trois experts font neuf constats et vingt propositions pour endiguer l'envolée des... 2

Deux fois plus d'intoxications aux opioïdes en dix ans, alerte l'ANSM 

ANSM

En France, en 10 ans, la consommation des antalgiques opioïdes a augmenté, constate l'Agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir