Démences - Sommet international à Londres sur l’Alzheimer

DémencesSommet international à Londres sur l’Alzheimer

11.12.2013

Les projections sont effrayantes : l’incidence de la maladie d’Alzheimer a augmenté de 22% ces trois dernières années. Et on devrait passer de 44 millions de malades à 135 en 2050 ! Cette menace sanitaire est prise très au sérieux par les responsables santé du G8 réunis aujourd’hui Londres avec experts et scientifiques.

  • Démences - Sommet international à Londres sur l’Alzheimer-1

    Sommet international à Londres sur l’Alzheimer

"Si nous voulons vaincre la démence, nous devons travailler à l'échelle globale, avec les pays, les entreprises et les scientifiques du monde entier comme nous l'avons fait pour le cancer, le VIH et le sida". Accueillant ce mercredi, les responsables de la Santé des pays du G8, David Cameron donne le ton. Les ministres de Grande-Bretagne, France, d'Allemagne, d'Italie, du Canada, du Japon, de Russie et des Etats-Unis avaient rendez-vous à Londres à un sommet sans précédent sur le nouveau mal du siècle -les différentes formes de démence, notamment Alzheimer. Occasion d’échanges avec des experts, scientifiques et ONG pour se pencher sur une maladie souvent considérée comme le nouveau mal du siècle.

Un rapport d'Alzheimer Disease International (ADI), fédération d'associations basée à Londres, a montré la semaine dernière que le nombre de personnes souffrant de démence, dont la maladie d'Alzheimer est de loin la cause la plus répandue (60 à 70% des cas), a augmenté de 22% sur ces trois dernières années. Le nombre des malades actuels -soit 44 millions- grimpera en 2050 à 135 millions, selon cette étude qui souligne que la démence, pour laquelle aucun traitement n'est encore connu à ce jour, représente l'un des "plus gros défis de santé publique de notre génération". L'OMS a chiffré le coût de la maladie à 440 milliards d'euros, rien que pour l'année 2010.

Doubler les budgets pour trouver des solutions

Hôte du sommet de Londres, le chef du gouvernement britannique David Cameron a annoncé qu'il voulait doubler en dix ans le budget annuel consacré à la maladie pour le faire passer de 66 à 132 millions de livres (146 millions d'euros). Il a surtout appelé à davantage de coopération internationale, alors que la grande majorité des malades, 62% selon ADI, vit dans des "pays à revenus moyens et bas", où l'accès à la protection sociale et aux soins sont très limités. "Nous avons aujourd'hui à Londres quelques unes des nations les plus puissantes de la planète autour de la table pour déterminer comment avancer ensemble et chercher des solutions," se félicite-t-il. Jeremy Hunt, ministre britannique de la Santé, espérait lui aussi que ce sommet ait "le même impact que celui sur le VIH à Gleneagles en 2005 qui s'était avéré comme un tournant dans la lutte contre le sida". "Les chercheurs ont grand espoir de trouver des médicaments contre la démence qui puissent faire une vraie différence", a-t-il expliqué à la BBC. "Je veux qu'aujourd'hui soit une journée d'optimisme et de recherche de solutions, pas simplement une journée où l'on ressasse le fait qu'on n'a pas été aussi performant qu'on aurait dû l'être."

Jan Lundberg, vice-président du secteur science et technologie au laboratoire pharmaceutique Lilly, a partagé l'optimisme de Jeremy Hunt, estimant qu'un traitement contre la démence pourrait voir le jour "dans les cinq ans à venir". "Basé sur les progrès qu'on a accomplis dans la compréhension de la physiopathologie de la maladie d'Alzheimer, nous avons des molécules à un stade de développement avancé, a-t-il dit. Je crois dur comme fer que, dans les cinq ans à venir, on aura au moins une ou deux approches qui pourraient réduire la progression de la démence."

Paul Bretagne (avec AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Arrêt d'activité

Agacé par le départ inopiné de confrères, un généraliste réclame un encadrement plus strict de la fin d'activité

Deux poids, deux mesures pour la médecine libérale ? Le Dr Nicolas Thual, généraliste à Brehan (Morbihan), s’interroge. Dans son secteur, deux confrères ont raccroché il y a peu et deux autres s...14

Buzyn veut un tiers payant généralisable fin 2019, les médecins refusent toujours toute obligation

TPG

Le ministère de la Santé attendait la remise du rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) pour fixer le calendrier de... 1

[Vidéo] Vaccination des nourrissons : que faire en cas de refus des parents ?

Vaccination d'un nourrisson

La semaine européenne de la vaccination (du 23 au 29 avril) est l'occasion de revenir sur l'obligation vaccinale des nourrissons effective... Commenter

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir