Urologie - HBP, un traitement à vie ?

UrologieHBP, un traitement à vie ?

29.11.2013

Seules 15% des hyperplasies bénignes de prostate symptomatiques seront opérées. Autant dire que la grande majorité des adénomes prostatiques cliniques sera traitée médicalement sur de très longues durées, souvent à vie.

  • HBP, un traitement à vie ? - 1

Environ un homme sur deux après la cinquantaine est concerné par l’hyperplasie bénigne de prostate (HBP). « Les HBP qui nous intéressent, précise le Pr Aurélien Descazeaud (service de chirurgie urologique, CHU de Limoges), sont les formes cliniques responsables de symptômes du bas appareil urinaire soit lors de la phase de remplissage (pollakiurie, nycturie, urgenturies), soit lors de la phase de vidange ». Pour autant, la découverte d’une HBP symptomatique ne signifie pas forcément une...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ROSP

Une ROSP 2020 stable selon les premières projections d'un syndicat, l'Assurance Maladie dément

L’Assurance maladie vient de publier sur son site, les chiffres des réalisations d’objectifs, individuels et en moyenne régionale et nationale de la ROSP 2 020 et une partie des éléments du Forfait...3

Coronavirus, comment les deux nouveaux cas de l'Oise sont passés à travers les mailles du filet

Coronavirus

Après s’être félicité en début de semaine de n’avoir plus aucun patient infecté par le Sars-Cov2 en France, le ministère de la Santé a fait... Commenter

Internes et jeunes médecins, gagnez 10 places au congrès de la médecine générale 2020

Internes et jeunes médecins, gagnez 10 places au congrès de la médecine générale 2020-0

Vous êtes interne en médecine générale ou généraliste junior (thésé depuis moins de cinq ans) et vous souhaitez assister au 14e congrès de...

Gastro-entérologie MICI : PRISE EN CHARGE ET SURVEILLANCE Abonné

MICI

Le généraliste a une place centrale dans le diagnostic et le traitement des MICI, mais aussi dans la prévention de leurs complications et... Commenter

Rhumatologie VITAMINE D : QUELLE SUPPLÉMENTATION ? Abonné

Complément

Pour les patients ostéoporotiques ou à risque d’ostéoporose, il a été récemment suggéré qu’une supplémentation journalière modérée en... Commenter

A découvrir