Polémique - Les maisons de santé vont-elles s’ouvrir aux fonds privés ?

PolémiqueLes maisons de santé vont-elles s’ouvrir aux fonds privés ?

25.11.2013

Les infirmières libérales du FNI crient au loup ! Pierre de Haas, président de la Fédération des maisons de santé voudrait faire rentrer les investisseurs privés dans les MSP... L’intéressé confirme mais dédramatise. Pour lui c’est la pierre qui intéresse les financeurs extérieurs, pas le projet de santé.

  • Les maisons de santé vont-elles s’ouvrir aux fonds privés ? - 1

Des fonds privés pourront-ils demain devenir propriétaires des maisons de santé ? C’est ce que craignent les infirmières libérales de la Fédération nationale des infirmières (FNI) qui cirent au loup sur la foi d’une récente newsletter interne aux adhérents de la Fédération des maisons et pôles de santé (FFMPS). Dans ce courriel, la FFMPS, que préside le généraliste Pierre de Haas, sollicite la réponse de ses adhérents sur la question. « Plusieurs fonds privés nous ont démarché pour investir dans des MSP. Placement intéressant pour eux, car les professionnels de santé payent bien, et surtout sont plutôt stables » peut-on lire. « Nous avons besoin de savoir si vous êtes confrontés à des demandes de la part de collègues en projet de regroupement d’investisseurs privés. Si c’est le cas, nous allons organiser une demi-journée de travail avec des investisseurs pour cadrer la situation et tenter d’orienter correctement les professionnels vers les bons investisseurs » poursuit-il.

Risque de privatisation ?

La FNI, qui révèle cette note interne, dénonce, dans cette initiative, « une stratégie sous-jacente, conduisant à glisser d’un système financé par l’Assurance maladie vers une privatisation progressive du premier recours au détriment des soins de proximité ». « Les professionnels de santé ont-ils vocation à fournir des rentes à des investisseurs privés ? » s’interroge le syndicat infirmier.

Interrogé par legeneraliste.fr, Pierre de Haas, de son côté, accuse le syndicat infirmier d’avoir « récupéré et manipulé des notes ». Tout en confirmant qu’il y a bien des investisseurs privés intéressés par les MSP, il dédramatise. Les investisseurs privés qu’ils soient banquiers, fonds privés, ou assurances, préféreraient, selon lui, mettre de l’argent dans la pierre au lieu de le jouer sur les marchés financiers. Et de revenir sur l’histoire des maisons de santé : jadis propriété des professionnels, les communautés de communes et les municipalités ont financé la construction de celles de deuxième génération où les blouses blanches sont locataires. Or, selon lui « la nouvelle génération ne veut pas investir. Les Mairies non plus. Nous sommes préoccupés par la constitution de nouvelles équipes de soins de premier recours. Les investisseurs privés n’interféreront pas avec la politique de santé ni avec les professionnels » assure-t-il.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
JEAN JACQUES R Médecin ou Interne 30.12.2013 à 10h00

Le sens de l'histoire ne s'inverse pas. Par contre il serait préférable que chacun agisse à visage découvert avec des projets lisibles et opposables. Quant aux maisons de santé, tant qu'il n'y aura Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir