Polémique - Les maisons de santé vont-elles s’ouvrir aux fonds privés ?

PolémiqueLes maisons de santé vont-elles s’ouvrir aux fonds privés ?

25.11.2013

Les infirmières libérales du FNI crient au loup ! Pierre de Haas, président de la Fédération des maisons de santé voudrait faire rentrer les investisseurs privés dans les MSP... L’intéressé confirme mais dédramatise. Pour lui c’est la pierre qui intéresse les financeurs extérieurs, pas le projet de santé.

  • Les maisons de santé vont-elles s’ouvrir aux fonds privés ? - 1

    Les maisons de santé vont-elles s’ouvrir aux fonds privés ?

Des fonds privés pourront-ils demain devenir propriétaires des maisons de santé ? C’est ce que craignent les infirmières libérales de la Fédération nationale des infirmières (FNI) qui cirent au loup sur la foi d’une récente newsletter interne aux adhérents de la Fédération des maisons et pôles de santé (FFMPS). Dans ce courriel, la FFMPS, que préside le généraliste Pierre de Haas, sollicite la réponse de ses adhérents sur la question. « Plusieurs fonds privés nous ont démarché pour investir dans des MSP. Placement intéressant pour eux, car les professionnels de santé payent bien, et surtout sont plutôt stables » peut-on lire. « Nous avons besoin de savoir si vous êtes confrontés à des demandes de la part de collègues en projet de regroupement d’investisseurs privés. Si c’est le cas, nous allons organiser une demi-journée de travail avec des investisseurs pour cadrer la situation et tenter d’orienter correctement les professionnels vers les bons investisseurs » poursuit-il.

Risque de privatisation ?

La FNI, qui révèle cette note interne, dénonce, dans cette initiative, « une stratégie sous-jacente, conduisant à glisser d’un système financé par l’Assurance maladie vers une privatisation progressive du premier recours au détriment des soins de proximité ». « Les professionnels de santé ont-ils vocation à fournir des rentes à des investisseurs privés ? » s’interroge le syndicat infirmier.

Interrogé par legeneraliste.fr, Pierre de Haas, de son côté, accuse le syndicat infirmier d’avoir « récupéré et manipulé des notes ». Tout en confirmant qu’il y a bien des investisseurs privés intéressés par les MSP, il dédramatise. Les investisseurs privés qu’ils soient banquiers, fonds privés, ou assurances, préféreraient, selon lui, mettre de l’argent dans la pierre au lieu de le jouer sur les marchés financiers. Et de revenir sur l’histoire des maisons de santé : jadis propriété des professionnels, les communautés de communes et les municipalités ont financé la construction de celles de deuxième génération où les blouses blanches sont locataires. Or, selon lui « la nouvelle génération ne veut pas investir. Les Mairies non plus. Nous sommes préoccupés par la constitution de nouvelles équipes de soins de premier recours. Les investisseurs privés n’interféreront pas avec la politique de santé ni avec les professionnels » assure-t-il.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir