Justice - Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

JusticeUn généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

11.10.2013

Un fort soupçon de trafic de Subutex continue de planer sur le département de la Moselle. Après la mise en examen de trois généralistes Metzins au début de l’année, un de leurs confrères de Hombourg-Haut (photo), maire de cette petite commune, a été interpellé à son cabinet mercredimetz matin.

  • Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex - 1

    Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

Le trafic du Subutex continue de pourrir la vie en Moselle... et de valoir des déboires à certains médecins généralistes. En mars dernier, ce "marché" florissant dans un département frontalier avec l'Allemagne et le Luxembourg a déjà valu à trois médecins de Metz d’être mis en examen pour leurs prescriptions trop généreuses. Cette fois, c’est un généraliste de Hombourg-Haut en Moselle (photo) qui est soupçonné d'avoir prescrit illégalement du Subutex et d'avoir ainsi favorisé le marché parallèle de ce substitut à l'héroïne.

Jacques Furlan a été interpellé mercredi matin à son cabinet et placé depuis en garde à vue, selon le parquet de Sarreguemines (Moselle). Le médecin généraliste, qui est aussi depuis 2006 maire de cette commune de 7500 âmes située à 50 kms à l’est de Metz, devait être mis en examen pour "violation des règlements sur le commerce ou l'emploi de substances vénéneuses", "délivrance irrégulière" de médicaments toxiques ou stupéfiants et "escroquerie" vis-à-vis de la caisse primaire, qui a été amenée à rembourser des médicaments qui n'auraient pas dû être prescrits, a expliqué à l'Agence France Presse le procureur de Sarreguemines Christophe Mira.

Selon le magistrat, le préjudice de la CPAM se chiffre "très certainement à plusieurs dizaines de milliers d'euros" car les activités en cause du Dr Furlan duraient depuis deux ans et demi. Les personnes qui se sont fait prescrire ce Subutex se seraient ensuite livrées à la revente de ce produit. Trois d’entre elles, qui étaient des bénéficiaires importants de ces prescriptions de complaisance ont été également placées en garde à vue mercredi. L’affaire n’est pas terminée, car le procureur n’exclut pas d'autres interpellations.

Paul Bretagne (avec AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...3

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir