Justice - Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

JusticeUn généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

11.10.2013

Un fort soupçon de trafic de Subutex continue de planer sur le département de la Moselle. Après la mise en examen de trois généralistes Metzins au début de l’année, un de leurs confrères de Hombourg-Haut (photo), maire de cette petite commune, a été interpellé à son cabinet mercredimetz matin.

  • Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex - 1

    Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

Le trafic du Subutex continue de pourrir la vie en Moselle... et de valoir des déboires à certains médecins généralistes. En mars dernier, ce "marché" florissant dans un département frontalier avec l'Allemagne et le Luxembourg a déjà valu à trois médecins de Metz d’être mis en examen pour leurs prescriptions trop généreuses. Cette fois, c’est un généraliste de Hombourg-Haut en Moselle (photo) qui est soupçonné d'avoir prescrit illégalement du Subutex et d'avoir ainsi favorisé le marché parallèle de ce substitut à l'héroïne.

Jacques Furlan a été interpellé mercredi matin à son cabinet et placé depuis en garde à vue, selon le parquet de Sarreguemines (Moselle). Le médecin généraliste, qui est aussi depuis 2006 maire de cette commune de 7500 âmes située à 50 kms à l’est de Metz, devait être mis en examen pour "violation des règlements sur le commerce ou l'emploi de substances vénéneuses", "délivrance irrégulière" de médicaments toxiques ou stupéfiants et "escroquerie" vis-à-vis de la caisse primaire, qui a été amenée à rembourser des médicaments qui n'auraient pas dû être prescrits, a expliqué à l'Agence France Presse le procureur de Sarreguemines Christophe Mira.

Selon le magistrat, le préjudice de la CPAM se chiffre "très certainement à plusieurs dizaines de milliers d'euros" car les activités en cause du Dr Furlan duraient depuis deux ans et demi. Les personnes qui se sont fait prescrire ce Subutex se seraient ensuite livrées à la revente de ce produit. Trois d’entre elles, qui étaient des bénéficiaires importants de ces prescriptions de complaisance ont été également placées en garde à vue mercredi. L’affaire n’est pas terminée, car le procureur n’exclut pas d'autres interpellations.

Paul Bretagne (avec AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...6

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... 3

L’Ordre ne voit pas de raison de s’opposer à la PMA pour toutes

Dr Faroudja

Les positions du Conseil national de l’Ordre des médecins dans le cadre des États Généraux de la Bioéthique se faisaient attendre. Le Cnom... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir