Justice - Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

JusticeUn généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

11.10.2013

Un fort soupçon de trafic de Subutex continue de planer sur le département de la Moselle. Après la mise en examen de trois généralistes Metzins au début de l’année, un de leurs confrères de Hombourg-Haut (photo), maire de cette petite commune, a été interpellé à son cabinet mercredimetz matin.

  • Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex - 1

    Un généraliste de Moselle interpellé pour ses ordonnances de Subutex

Le trafic du Subutex continue de pourrir la vie en Moselle... et de valoir des déboires à certains médecins généralistes. En mars dernier, ce "marché" florissant dans un département frontalier avec l'Allemagne et le Luxembourg a déjà valu à trois médecins de Metz d’être mis en examen pour leurs prescriptions trop généreuses. Cette fois, c’est un généraliste de Hombourg-Haut en Moselle (photo) qui est soupçonné d'avoir prescrit illégalement du Subutex et d'avoir ainsi favorisé le marché parallèle de ce substitut à l'héroïne.

Jacques Furlan a été interpellé mercredi matin à son cabinet et placé depuis en garde à vue, selon le parquet de Sarreguemines (Moselle). Le médecin généraliste, qui est aussi depuis 2006 maire de cette commune de 7500 âmes située à 50 kms à l’est de Metz, devait être mis en examen pour "violation des règlements sur le commerce ou l'emploi de substances vénéneuses", "délivrance irrégulière" de médicaments toxiques ou stupéfiants et "escroquerie" vis-à-vis de la caisse primaire, qui a été amenée à rembourser des médicaments qui n'auraient pas dû être prescrits, a expliqué à l'Agence France Presse le procureur de Sarreguemines Christophe Mira.

Selon le magistrat, le préjudice de la CPAM se chiffre "très certainement à plusieurs dizaines de milliers d'euros" car les activités en cause du Dr Furlan duraient depuis deux ans et demi. Les personnes qui se sont fait prescrire ce Subutex se seraient ensuite livrées à la revente de ce produit. Trois d’entre elles, qui étaient des bénéficiaires importants de ces prescriptions de complaisance ont été également placées en garde à vue mercredi. L’affaire n’est pas terminée, car le procureur n’exclut pas d'autres interpellations.

Paul Bretagne (avec AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
AT

Ses arrêts de travail mis sous tutelle, un généraliste « heureux » déplaque

« Ce sont 40 ans de bonheur, de doutes, de grandes joies mais aussi de moments douloureux qui prennent fin. Merci à vous, et bon vent à tous ». Ce petit mot, écrit à la main, s’adresse aux patients...14

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 12

Pour la HAS, aucune situation clinique n'est incompatible avec la téléconsultation ou la télé-expertise

.

Alors que l'avenant conventionnel sur la télémédecine est en passe d'être signé par les syndicats, inscrivant ainsi dans le droit commun la... 5

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir