Santé publique - Grippe : mobilisation générale enrayer la chute des vaccinations

Santé publiqueGrippe : mobilisation générale enrayer la chute des vaccinations

09.10.2013

Dans un contexte de baisse continue de la couverture vaccinale, l’Assurance maladie lance vendredi une campagne de vaccination contre la grippe. Plus de 10 millions de personnes sont concernées. Spots publicitaire, bannières, affiches... Les pouvoirs publics mettent le paquet. De leur côté, les professionnels de santé ne semblent pas avoir perçu d’érosion de la couverture vaccinale, selon une étude de la Cnamts.

  • Grippe : mobilisation générale enrayer la chute des vaccinations  - 1

    Grippe : mobilisation générale enrayer la chute des vaccinations

«La grippe, ce n’est pas rien. Alors, je fais le vaccin». Ce slogan, c’est celui de la campagne de vaccination contre la grippe lancée par l’Assurance maladie, que vous entendrez à partir de vendredi et jusqu’au 15 novembre 2013 sur les ondes. La campagne se déclinera aussi dans la presse et sur Internet. Un peu plus de dix millions de personnes seront invitées à se faire vacciner gratuitement jusqu’au 31 janvier 2014. Parmi elles figurent les personnes âgées de 65 ans ou plus ainsi que celles atteintes de diverses pathologies chroniques, auxquelles sont venues s'ajouter cette année les maladies chroniques du foie, avec ou sans cirrhose. Elaboré à partir des recommandations de l'OMS, le nouveau vaccin, disponible dans les pharmacies à partir de vendredi, maintient les souches A(H3N2) et A(H1N1) et intègre une nouvelle souche B/Massachusetts/2/2012 (lignée Yamagata).

Alors que la grippe a causé la mort de 153 personnes lors de la saison grippale 2012-2013, et malgré tous les efforts déployés ces dernières années pour convaincre ces populations à risques, leur taux de couverture vaccinale a continué à s'éroder lentement, passant de 60,2% en 2009 - juste avant la campagne de vaccination controversée contre la pandémie A(H1N1) - à 50,1% l'an dernier, selon des chiffres rendus publics mercredi. La tendance à la baisse est particulièrement nette chez les 65-69 ans (38,8% de vaccinés en 2012 contre 55,3% en 2009). Les données du GROG, réseau de surveillance de la grippe, précisent qu’entre 2008 et 2011, les taux ont chuté de 65% à 55% chez les seniors et de 59 à 52% chez les patients de 16 à 64 ans en ALD concernés par cette vaccination.

Malgré ce verdict statistique, sur le terrain, la situation ne semble pas inquiéter les médecins. Selon une enquête de l’Assurance maladie menée auprès de 315 généralistes, 46% jugent en effet stables les taux de vaccination, et 23 % pensent même qu’ils sont en augmentation. La Cnamts a donc prévu de sensibiliser les praticiens en amont, via un document et une lettre d’information, mais aussi par le biais des visites des délégués de la Sécu qui aborderont le sujet en lien avec les objectifs du ROSP.

Caroline Laires-Tavares
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...12

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 5

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir