Epidémiologie - Des Français normocholestérolémiques

EpidémiologieDes Français normocholestérolémiques

24.09.2013

Si la moyenne française de LDL-c est à 1,27 g/l, un Français sur cinq a une concentration sérique supérieure à 1,6 g/l. Le LDL-c est aussi fréquemment élevé chez les femmes que chez les hommes. Mais le taux de HDLc, considéré comme protecteur, est deux fois plus fréquent chez la femme.

  • Des Français normocholestérolémiques - 1

    Des Français normocholestérolémiques

Selon l’étude nationale nutrition santé (ENNS) parue dans le BEH de ce jour, un adulte français sur cinq a un excès de cholestérol dans le sang. En France, plusieurs enquêtes avec dosages ont été menées ces dernières années, sur des échantillons représentatifs de la population générale d’une ou plusieurs aires géographiques, mais aucune sur un échantillon national. L’ENNS est donc la première enquête avec dosage de la cholestérolémie réalisée sur un échantillon national de près de 2000 personnes - 734 hommes (37%) et 1 251 femmes (63%) âgées de 18 à 74 ans résidant en France métropolitaine (hors Corse).

Dans l’ensemble de la population, la valeur moyenne du LDLc était égale à 1,27 g/l, tandis que le taux de cholestérol total se situe en moyenne à 2,03 g/l. Le quart des enquêtés avaient une concentration du LDLc inférieure à 1 g/l, plus de la moitié avaient une valeur comprise entre 1 g/l et 1,6 g/l et près d’un sur 5, une valeur supérieure à 1,6 g/l. Et globalement, il n’y avait pas de différence significative entre les hommes et les femmes. Les véritables différences portaient sur l’âge : la proportion de valeurs élevées, relativement faible avant 35 ans (5,8%) atteignait 30,6% entre 45 et 54 ans.

La proportion de personnes présentant un HDLc <0,40 g/l, égale à 10,5%, était également plus élevée pour les hommes que pour les femmes (17,2% vs. 4,2%). Mais la proportion de personnes ayant une valeur du HDLc considérée comme protectrice (≥0,60 g/l) était 2 fois plus importante dans la population féminine.

Huit personnes sur 10 ont déclaré avoir eu au moins une mesure du cholestérol depuis l’âge de 20 ans. Cette proportion de 56 % entre 18 et 34 ans, atteignait presque 90% entre 45 et 54 ans, et 98% à partir de 55 ans. Mais elle était plus élevée dans la population féminine, du fait d’une couverture déjà importante entre 18 et 34 ans (près de 80% en raison du suivi gynécologique des femmes) et exhaustive dès 55-64 ans (99,8%).

La France dans la moyenne

Ces chiffres placent la France dans la moyenne des pays riches. En 2008, une méta-analyse du Lancet avait estimé la valeur de la cholestérolémie moyenne (cholestérol total) pour l’ensemble des pays à haut revenu à 2,03 g/l pour les hommes et à 2,02 g/l pour les femmes.

Tous les facteurs de risque cardiovasculaire étaient plus fréquents pour les hommes que pour les femmes, à l’exception de l’hypertension artérielle traitée. Quatre hommes sur 10 présentaient une augmentation du risque du seul fait de leur âge, contre 1 femme sur 5. Les prévalences du tabagisme et du diabète traité étaient significativement plus élevées pour les hommes que pour les femmes.

Une personne sur 8 a déclaré prendre un médicament hypolipémiant : 2,2% avaient un fibrate et près d’une sur 10, une statine. Cette dernière proportion, quasi nulle chez les jeunes adultes, s’élevait à 29,6% entre 65 et 74 ans. Comparativement aux personnes non traitées par statine, la population sous statine avait, de manière prévisible, une concentration moyenne du LDLc plus faible. Elle était plus âgée et comportait une plus grande proportion d’hommes, d’hypertendus traités et de diabétiques, mais moins de fumeurs.

Dr Linda Sitruk
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Plaque professionnelle vandalisée

Face à l'escalade de la violence contre les médecins, l'Ordre veut généraliser un système d'alerte

Ces dernières semaines, deux généralistes ont été les cibles d'agressions ultra-violentes. À Romainville (Seine-Saint-Denis), un confrère a été passé à tabac et s'est fait voler sa montre par un...3

Un médecin libéral sur dix cumule emploi et retraite, les généralistes moins adeptes que les autres spés

.

Face à la désertification médicale, les médecins prolongent leur activité au-delà de l'âge légal de la retraite. Une étude de la Direction... 1

L'ANSM dit oui au cannabis thérapeutique, le chemin vers sa légalisation encore long

.

Une première étape vers l'autorisation du cannabis thérapeutique vient d'être franchie en France. Le comité d'experts de l'Agence française... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir