Syndicats - Le « front des généralistes » veut faire pression sur Touraine

SyndicatsLe « front des généralistes » veut faire pression sur Touraine

19.09.2013

À quelques jours de l’annonce par Marisol Touraine de la « Stratégie nationale de santé », des syndicats de généralistes et les généralistes enseignants se mobilisent. Réunis pour la première fois, ce jeudi, dans les locaux de MG France, ils ont exprimé, au cours d’une conférence de presse commune, leur ras-le-bol et leurs exigences.

  • Le « front des généralistes » veut faire pression sur Touraine - 1

    Le « front des généralistes » veut faire pression sur Touraine

Alors que la ministre doit présenter, lundi prochain, la « Stratégie nationale de santé » du gouvernement, neuf organisations de médecins généralistes se sont réunies ce jeudi, au siège de MG France, pour montrer leur détermination au cours d’une première conférence de presse commune. Ensemble, ils ont constitué une entité baptisée « front des généralistes ». Outre MG France, ce nouveau « front » comprend les enseignants du CNGE et du SNEMG, les internes de l’ISNAR, les jeunes du SNJMG et les remplaçants de REAGJIR. Mais aussi la gauche de la profession avec le Syndicat de médecine générale (SMG) et les médecins salariés de centres de santé (USMCS). Les étudiants de l’ANEMF ont également rejoint ce rassemblement. En revanche, les généralistes CSMF, SML, FMF ne figurent pas dans cette intersyndicale dont la marque de fabrique semble être la monocatégorialité 100 % généraliste.

« On est à la croisée des chemins. En 1958, le rapport Debré a lancé la structuration des futurs CHU. En 2013, Marisol Touraine doit prendre la suite et faire de même pour les soins primaires. L’amélioration de l’accès aux soins, la lutte contre les inégalités sociales de santé et le bon usage de l’hôpital sont à ce prix », a déclaré le président de MG France Claude Leicher qui semble prendre le leadership de cette contestation. « Faire des lois qui ne sont pas appliquées, ça suffit ! Je dis à Ayrault et à Hollande : donnez des ordres à Touraine. Elle a besoin qu’on la stimule pour qu’elle nous annonce des décisions, des actions ».

Au cœur de leur impatience, le sort réservé au rapport Cordier dont les multiples retards de publication avaient fait penser qu’il n’était pas en odeur de sainteté auprès de la ministre de la Santé. Le chef de file de MG France a peur que le rapport Cordier ne soit mis au placard : « Vous vous rappelez du rapport Hubert ? Il y a toujours un tiroir ou les mettre ! »

Les membres du « front » sont intervenus les uns après les autres. Julien Poimbœuf de l’ISNAR a parlé d’une « formation en panne », principal obstacle aux nouvelles installations de généralistes. « On attend des signes forts pas seulement de la part de Marisol Touraine mais aussi de la part de la ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso ». De son côté, Mathieu Levaillant de l’ANEMF a mis l’accent sur l’importance des « stages de terrain » qui n’ont pas encore été généralisés. Théo Combes du SNJMG a qualifié, lui, de « mesurettes », les dernières réformes santé. Fraîchement élu à la tête de REAGJIR, Lucas Beurton a souligné les besoins de la filière universitaire de médecine générale où « les chefs de clinique sont peu nombreux ». Des inquiétudes également partagées par Mathieu Calafiore du SNEMG. Alain Beaupin de l’USMCS a abordé, quant à lui, les « difficultés financières » des centres de santé. Alors que Didier Ménard du SMG a réclamé plus de « courage politique ». Enfin, le président du CNGE Vincent Renard a poussé son « cri de désarroi » : « On ne peut pas se contenter de former des futurs professionnels d’une filière de médecine générale dont on ne verra les résultats que dans trente ans. Nous sommes actuellement en train de négocier poste par poste. Il faut changer d’échelle, se saisir d’une vraie réforme, avoir un véritable plan d’ensemble avec des enveloppes dédiées ! »

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir