Dépistage - Le PSA bientôt déremboursé ?

Dépistage Le PSA bientôt déremboursé ?

07.09.2013

Formulée dans le cadre des propositions pour le prochain Plan cancer, la suggestion devrait relancer un des plus virulents débats de santé publique de ces dernières années. Pour mettre un terme au dépistage intempestif du cancer de la prostate, le rapport Vernant préconise en effet de dérembourser les dosages de PSA réalisés dans ce cadre...

  • Le PSA bientôt déremboursé ? - 1

    Le PSA bientôt déremboursé ?

L’idée devrait plaire à l’assurance maladie, qui pointe la fréquence de cet examen. Dans son rapport d’orientation sur le 3ème plan cancer rendu public fin août, le Pr Jean-Paul Vernant recommande de « supprimer le remboursement du dosage des PSA réalisé sans signe d’appel clinique chez les hommes sans risque élevé.» Avec cette mesure, l’hématologue parisien entend mettre un terme aux pratiques intempestives de dépistage du cancer de la prostate, et « faire appliquer les recommandations de la HAS pour la pratique du dosage des PSA. »

En 2010, alors que l’AFU plaidait depuis plusieurs années pour un dépistage de masse du cancer de la prostate par dosage du PSA, la Haute Autorité de Santé s’est en effet prononcée contre, arguant d’un bénéfice non démontré. Deux ans plus tard l’agence enfonçait le clou en publiant un avis concluant à l’absence d’intérêt d’un tel dépistage, y compris chez les hommes à haut risque.

Malgré ces recommandations les dosages de PSA restent encore bien ancrés dans les pratiques avec, selon des chiffres de la CNAMTS parus en 2012, près de 75 % des hommes plus de 55 ans réalisant au moins un dosage de PSA à titre de dépistage. Or ces pratiques sont « responsable à la fois d’un sur-diagnostic important et d’un sur traitement de petites tumeurs dont on ignore le potentiel évolutif, souligne le rapport Vernant, qui plaide également pour une réduction de 20 % en 5 ans du nombre de prostatectomies.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir