7e Congrès de la médecine générale - Le médecin traitant à l’assaut des pathologies chroniques !

7e Congrès de la médecine généraleLe médecin traitant à l’assaut des pathologies chroniques !

06.09.2013

Il n’y a pas de maladies chroniques sans multimorbidité, ni de stratégie de prise en charge sans patients. Entre recommandations, législation, organisation des soins, les sessions du 7e Congrès de la médecine générale française se sont emparées de questions d’actualités et les ont exposées au prisme du médecin traitant.

  • Le médecin traitant à l’assaut des pathologies chroniques ! - 1

    Le médecin traitant à l’assaut des pathologies chroniques !

C’est à la thématique des maladies chroniques que la 7e édition du Congrès de la médecine générale français a consacré ses sessions sous le soleil niçois. On pourrait penser qu’il s’agit d’une thématique quasi naturelle tant les coûts que génère leur prise en charge sont élevés – 65 milliards d’euros pour les

9millionsde patients en ALD – et tant la fréquence de ces maladies est importante en population générale. 20 % des Français souffrent de maladie chronique, 15 % des 15-24 ans en sont atteints et ce taux augmente naturellement avec l’âge.

Le généraliste est-il le bon professionnel pour suivre des maladies chroniques ? En tout cas, la loi HPST de 2009 le désigne de fait comme le professionnel ayant la compétence pour répondre au défi de la prise en charge des maladies chroniques. « Le diabète, l’HTA, les troubles dépressifs, l’insuffisance respiratoire, etc., représentent le quotidien du médecin généraliste, explique le Pr Serge Gilberg, président du comité scientifique du congrès. Et si un patient consulte pour une drépanocytose ou une sclérose en plaques, on va naturellement se renseigner et acquérir les compétences nécessaires à sa prise en charge. » Et au Pr Pierre-Louis Druais, président du Collège de la médecine générale de préciser que si « un médecin généraliste ne peut pas être l’expert de toutes les pathologies, il a la responsabilité de s’entourer du bon réseau d’experts?».

Dans un système de soins hyperspécialisé, on peut d’ailleurs se demander si le généraliste est le bon maillon de coordination pour la prise en charge. La question n’a pas manqué de se poser à Nice.

20 à 25 % des Français ont deux pathologies chroniques

De facto, les spécialistes d’organes, « par exemple les cancérologues n’ont pas la disponibilité pour gérer la phase chronique de la maladie. Toute cette partie du soin, de prévention secondaire ou tertiaire est de fait dévolue aux médecins traitants », explique le président du Collège.

L’un des mérites de ce congrès a aussi été de montrer que toutes les tentatives des pouvoirs publics d’organiser la prise en charge de ces pathologies lourdes et onéreuses, si elles ont le mérite d’exister, sont un peu vouées à l’échec car elles procèdent par pathologies. 20 à 25 % des Français ont au moins deux pathologies chroniques et ce chiffre les 70 % dès lors qu’on atteint l’âge de 80 ans, « sans compter l’influence du gradient social », précise Serge Gilberg.

Car le véritable enjeu des maladies chroniques, c’est la multimorbidité. Très peu d’études lui sont consacrées en France. Et, par nature, c’est en médecine générale que l’observation la plus juste peut avoir lieu. Selon une étude, un médecin généraliste consacre 3 heures et demie par jour à la prise en charge des dix principales maladies chroniques, soit 828 heures par an « Cela nécessite de réfléchir à ce qu’il est possible et nécessaire de faire, à ce qu’on peut déléguer et partager ». Le quart des patients qui absorbent trois médicaments quotidiens déclarent le vivre comme un fardeau. N’oublions pas que la médecine générale se situe à la charnière des sciences humaines et sociales.

SESSIONS FORMATION

LIVRE BLANC : un document fondateur sur les maladies chroniques

INFECTIOLOGIE : Le dépistage du VIH divise toujours

ANTICOAGULANTS : pour ou contre les NACO

PRISE EN CHARGE : comment font nos voisins suisses

ADOLESCENCE : des règles à ne pas oublier

VACCINATION : la fonte du calendrier

SUJET ÂGÉ POLYPATHOLOGIQUE : comment dépoussiérer l’ordonnance

SOINS PALLIATIFS : sortir le médecin de son isolement

SESSIONS RECHERCHE

ANALYSE DE PRATIQUES : Ecogen passe au cribl la consultation de médecine générale

DIABÈTE : à la recherche du bon indicateur

DÉCISION MÉDICALE : l’embolie pulmonaire, une question de flair ?

ÉTUDES : la recherche... se cherche

ANTIBIORÉSISTANCE : moins pire que prévu

TOXICOMANIES : améliorer a prise en charge en ville

SOMMEIL : les généralistes démunis face à l’insomnie

PNEUMOPATHIE AIGUË COMMUNAUTAIRE : l’étude CAPA casse les clichés

DIABÈTE DE TYPE 2 : la personnalisation toujours d’actualité

SOIRÉE DE CLÔTURE

« CAP HILARITÉ » : une soirée au poil

RETROUVEZ AUSSI NOS INTERVIEWS VIDEOS EN HOME PAGE

Voir les 20 videos-interviews de médecins généralistes : Dispositif intra-utérin chez les nullipares; Sevrage BZD; Violence et grossesse; Médecine vasculaire et NACO; Livre Blanc maladies chroniques; Etude Tomate MG; Résistances bactériennes en soins primaires; Démographie médicale en Meuse; Indicateurs de qualité et diabète de type 2; Cholestérol et statines; Etude ECOGEN; ALTI, outil de déprescription; Etude CAPA; Embolie pulmonaire; Prise en charge du VIH...

Dossier coordonné par les Drs Alain Dorra, Linda Sitruk et Bénédicte Gatin
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

Cancer à domicile : les généralistes veulent un retour d'informations et une meilleure coordination

Le rôle du médecin généraliste dans le suivi à domicile des patients atteints d'un cancer s'est renforcé avec le virage ambulatoire. D'après notre enquête en ligne auprès de 167 médecins* effectuée...Commenter

En Chine, un robot réussit pour la première fois le concours de médecine

Robot

Son histoire ressemble à un canular ou pourrait sortir tout droit d'un scénario de science-fiction d'Asimov. Xiaoyi a passé avec brio... 1

Les carabins veulent plus de stages et garder un « contrôle final » à l'issue du 2 e cycle

Amphithéâtre

3 500 étudiants en médecine ont été invités à donner leur avis, notamment sur l'avenir des épreuves classantes nationales (ECN), dans le... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir