Les courriers de notre grande enquête - Paroles de généralistes : «Qui va payer pour le DPC ?»

Les courriers de notre grande enquêteParoles de généralistes : «Qui va payer pour le DPC ?»

29.08.2013

Notre enquête sur le DPC a suscité de nombreux courriers de médecins généralistes. Nous n’avons pu les publier toutes dans notre dernier numéro d’été. Il était temps de redonner la parole à ces confrères. Cette semaine, les commentaires évoquent le financement du dispositif. Qui va payer ? Serons-nous indemnisés ?

  • Paroles de généralistes : «Qui va payer pour le DPC ?» - 1

    Paroles de généralistes : «Qui va payer pour le DPC ?»

Voir aussi tous les résultats de notre grande enquête sur les généralistes et le DPC

Un fonds de financement garanti par l’Etat

Un fonds de financement du DPC doit être garanti et abondé par l'État. Cela permettra d'élargir la formation indépendante à l'ensemble des professionnels de santé et augmenter le nombre de journées indemnisées possibles (trop peu actuellement ne serait-ce que par rapport à 2012).

Dr Philippe Nekrouf, Laguiole (Aveyron)

Le modèle américain

Pour le moment, je rejette la FMC à cause de la corruption, des détournements financiers et des collusions trop fréquentes avec le monde syndical. Il n’y a jamais eu de développement des sanctions pénales dans les projets de FMC pour éviter ces dérives nauséabondes. De même, aucun programme n’est de bonne qualité avec des thèmes peu incitatifs. Une bonne formation en Amérique du Nord, c’est 3 000 ou 4 000 euros financés par le cabinet, sur plusieurs jours, avec des formateurs qui n’ont d’autre pression que la qualité. Rien a voir avec les pince-fesses français et l’organisation souvent opaque des flux financiers.

Dr Philippe Cadix, Orléans (Loiret)

L’exemple belge

Je suis un médecin belge installé en France depuis janvier 2004. Dans mon pays d’origine, existait l'accréditation (libre) : un minimum d'heures de FMC et d'éthique et d'économie de la santé. Cela donnait droit à des honoraires plus élevés de 2 euros par acte.

Dr George Dans, La Chapelle-Montligeon (Orne)

E-learning

Il devrait être possible de pouvoir participer aux e-learning sur Internet même quand on a dépassé son quota annuel de DPC indemnisé et sans être obligé de payer cette formation soi-même.

Dr Jean-Pierre Esser, Emerainville (Seine-et-Marne)

Financé par la Sécu

Le DPC doit être fait par les médecins et financé par la Sécu !

Dr Christian Vedrenne, Maury (Pyrénées-Orientales)

Les médecins doivent assurer en partie le financement

Je pense que les médecins doivent en assurer une bonne partie du financement de la formation pour garantir leur indépendance aussi bien vis-à-vis des labos que des autorités de tutelle.

Dr Frédéric Maurier, Saint- Jean-des-Mauvrets (Maine-et-Loire)

Un financement difficile pour les généralistes hospitaliers

Pour les médecins généralistes qui travaillent en hospitalier, accéder au DPC est très difficile. J'ai essayé de m'inscrire, mais c'est assez cher et la prise en charge des formations médicales par l'employeur est très difficile. La plupart des médecins qui se forment payent leurs formations. Existe-t-il une solution à ce problème?

Dr Gabriela Savulescu, médecin hospitalier (Hauts-de-Seine)

Indemnisés par l’Etat et la CNAM

DPC et évaluation des pratiques sont indispensables pour faire la bonne médecine. Il est donc logique que le médecin qui fait une formation soit indemnisée, ça fait partie de sa collaboration avec l'Etat. L'Etat et l'Assurance maladie se doivent donc d’indemniser la formation et l'évaluation des médecins.

Dr Nancy Simonney (Paris)

Une sanction pour les rétifs à la formation

Une sanction pour les médecins ne se formant jamais depuis des années est envisageable mais pas par l'Assurance Maladie. Un combiné entre thèmes imposés et thèmes libres est indispensable, nos lacunes personnelles et notre profil de clientèle étant très différents.

Dr Brigitte Trégouet, La Roche-sur-Yon (Vendée)

Est-il normal de repayer ?

On cotise à l’Urssaf pour notre formation. Est-il normal de repayer pour avoir une formation ? Pourquoi vouloir faire disparaître les formations locales qui marchaient très bien ?

Dr Denis Cousin, Roubaix (Nord)

FMC présentielle

Il faut rendre les FMC présentielles obligatoires !

Dr Julien Dufrenne, Schoelcher (Martinique)
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
hôpital

Les hôpitaux publics rejettent la faute de leur déficit sur les médecins de ville et les mettent en colère

La Fédération hospitalière de France (FHF, hôpitaux publics) a déclenché une polémique, ce lundi, en annonçant que les établissements « devraient connaître un déficit historique de 1,5 milliard d...3

Violences obstétricales : « Les propos de Marlène Schiappa ont été inacceptables ! », selon le Pr Bernard Hédon

Hédon

Cet été, les gynécologues ont été particulièrement « attaqués » par des paroles agressives, jusqu’à qualifier certaines de leurs pratiques... Commenter

Vaccination, l’INSERM s’en mêle

vaccins

« L’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront obligatoires en France sont scientifiquement prouvées. » Dans une note publiée... Commenter

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir