Fiche patho - La vaccination contre la fièvre jaune

Fiche pathoLa vaccination contre la fièvre jaune

31.07.2013

Le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire 2013 présente les modalités de vaccination contre la fièvre jaune à respecter en fonction des zones visitées en Afrique ou en Amérique du sud.

  • La vaccination contre la fièvre jaune - 1

    La vaccination contre la fièvre jaune

La vaccination contre la fièvre jaune est indispensable pour un séjour en zone endémique, dans les régions intertropicales d’Afrique (voir infographie) et d’Amérique du sud (voir infographie), même en l’absence d’obligation administrative. Cette vaccination est obligatoire pour les résidents du département de la Guyane.

CAS PARTICULIERS

Enfants

La vaccination est recommandée à partir de l’âge de 9 mois pour les enfants se rendant dans un pays à risque. Exceptionnellement elle peut être réalisée dès l’âge de 6 mois si le nourrisson doit séjourner en milieu rural ou forêt ou si une épidémie sévit dans la région visitée.

Femmes enceintes

La vaccination est déconseillée car il s’agit d’un vaccin vivant. Cependant, en raison de la gravité de la maladie elle peut être réalisée quel que soit le stade de la grossesse en cas de voyage dans une zone à risque.

Femmes allaitantes

En raison du passage du virus vaccinal dans le lait maternel, il est préférable d’attendre 6 mois pour vacciner une mère qui allaite. Si la vaccination est impérative, l’allaitement doit être suspendu et peut être repris 2 semaines après la vaccination.

Personne immunodéprimées

La vaccination est contre-indiquée en cas de déficit congénital ou acquis (sauf exceptions), de thymectomie ou irradiation du thymus (ceci vaut dans les cas de dysfonctionnement du thymus. En revanche la vaccination est possible chez les personnes dont le thymus a été irradié indirectement, en particulier dans en cas de cancer du sein ).

- Respecter un délai de 28 jours entre vaccination amarile et autre vaccin à virus vivant atténué (ex rougeole) si celles si ne sont pas réalisées simultanément (sauf en cas de départ imminent en zone d’endémie, les deux vaccins pouvant alors être administrés à n’importe quel intervalle)

Lorsque la vaccination ne peut pas être réalisée, les voyages en zone d’endémicité amarile sont formellement déconseillés.

SCHÉMA VACCINAL

- Une injection au moins 10 jours avant le départ pour la primo-vaccination.

- Durée de protection : 10 ans

le vaccin amaril est produit à partir d’un virus vivant atténué. D’exceptionnels effets indésirables graves ont été observés (lien : http://www.medecine-voyages,fr/publications/ficheinfovaccinSamaril.pdf).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Lettre d’Alep

Prophylaxie postale des épidémies La désinfection du courrier du XVe au XIXe siècle

La désinfection du courrier a commencé aux xvie et, peut-être, avant la fin du xve siècle justifiée par la prévention contre les épidémies de peste, de fièvre jaune et de choléra qui se succédèrent...Commenter

Le conseil d'État "sauve" le dépistage du cancer colorectal

Dépistage cancer colorectal

Fausse alerte… Menacé depuis avril par une décision de justice, le dépistage du cancer colorectal devrait finalement pouvoir se poursuivre... Commenter

Vidéo

CMGF 2018 : L’ANSM s’appuie et accompagne la recherche en médecine générale

Dans le cadre d'un partenariat mené avec le Collège de la Médecine générale, et notamment avec  l’IRMG (Institut de recherche en... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir