Ordonnances - Le top dix des médicaments les plus prescrits

OrdonnancesLe top dix des médicaments les plus prescrits

30.07.2013

Alors qu’en 2012, la vente de médicaments est à la baisse (-0,8 %), certaines molécules font un carton et sont très prescrites par les médecins. Trop, selon l’Assurance maladie qui souhaite trouver des nouvelles voies pour faire des économies.

  • Le top dix des médicaments les plus prescrits - 1

    Le top dix des médicaments les plus prescrits

Lucentis®, Humira®, Crestor®… Voici les noms des trois médicaments les plus prescrits en ville. Dans un contexte de baisse générale - l’Assurance maladie confirme une chute de 0,8 % sur les remboursements en 2012 - certaines molécules tirent leur épingle du jeu avec des croissances parfois très élevées. Plus généralement, alors que les dépenses de médicaments indiqués dans les pathologies chroniques comme le diabète, l’asthme et l’hypertension diminuent, certains médicaments prescrits en cas de pathologies lourdes ont fortement progressé et continuent d’être le principal moteur de la croissance du marché du médicament avec une croissance de 421 millions d’euros.

Une RTU pour Avastin ?

Il s’agit, par exemple, des nouveaux traitements contre l’hépatite C comme Incivo® et Victrelis® mais également du Lucentis®. Ce traitement contre la DMLA a enregistré une très forte croissance de presque 30% devenant ainsi le premier médicament de ville remboursé et coûtant à la Sécu près de 390 millions d’euros, en 2012. Son prix est d’au moins trois fois celui de l’Avastin® prescrit dans la même pathologie. L’Assurance maladie, qui conclut à une efficacité similaire pour les deux médicaments réclame donc l’octroi d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) pour Avastin®.

Dans le traitement du cholestérol, alors que la classe des hypolipémiants voit ses dépenses diminuer de 7 % grâce à la baisse des tarifs et à la générication de certaines molécules, les montants remboursés imputables à la vente de Crestor®, une des seules statines non génériquées, augmentent de 9 %. Cette hausse est d’autant plus étonnante aux yeux de la Sécu, qu’elle rapporte que, pour la HAS, ce traitement n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu.

Au quatrième et au cinquième rang on trouve respectivement l’anti-asmathique Seretide® et Doliprane®. Après sa générication, courant 2012, Tahor est passé de la première à la 7e place, derrière l’anti-rhumatismal Enbrel®, avec une chute de presque 50 %. Même cas de figure pour l’Inexium® qui a dégringolé, en l’espace d’un an, de la deuxième à la 37e position. Enfin, les trois dernières places du top dix sont occupées par Truvada®, Lantus® et Aranesp®.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Publicité

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la porte à cette possibilité, invoquant la jurisprudence...5

Plaidoyer pour le dosage des transaminases en routine

Dosage transaminases

« Alors que les généralistes n’hésitent pas à prescrire des glycémies, des créatininémies et des cholestérolémies dans le cadre de bilans de... 1

ECNi blanches, des premiers bugs avant le test national

Loading

Alors que les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, souhaitaient cette année faire l’impasse sur les épreuves classantes... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... Commenter

A découvrir