Sondage - Les généralistes ont la côte auprès des patients

SondageLes généralistes ont la côte auprès des patients

28.07.2013

Pilules de 3e et 4e générations, dépassements d’honoraires, vente de médicaments sur Internet… Les polémiques qui ont agité le monde de la santé ces derniers mois n’ont en rien entaché la popularité des généralistes. Neuf Français sur dix déclarent faire confiance à leur médecin généraliste, selon le dernier baromètre du Groupe Pasteur Mutualité.

  • Les généralistes ont la côte auprès des patients  - 1

    Les généralistes ont la côte auprès des patients

Avec les récents scandales sanitaires et la suspicion grandissante à l’égard des professionnels de santé, on aurait pu s’attendre à faire le constat d’une véritable crise de confiance à leur égard. Il n’en est rien. Les médecins – plus les libéraux que les hospitaliers d’ailleurs – sont toujours autant appréciés par les patients. La relation entre les Français et les professionnels de santé est même au beau fixe : 93% d’entre eux déclarent ainsi faire confiance aux spécialistes (+2% par rapport à 2011) et aux infirmiers (-1%), selon les résultats de l’Observatoire de la « confiance des Français à l’égard des professionnels de santé » publiés par l’Institut Pasteur Mutualité*. Les médecins généralistes arrivent juste derrière avec 92% : ils gagnent 4 points par rapport à l’année derrière, tout comme les pharmaciens qui progressent de +6%.

L’écoute et l’expérience : deux critères chers aux Français

Sans doute peut-on expliquer cette affection à l’égard des généralistes et des pharmaciens par la nécessité des patients à vouloir s’adresser à des professionnels de santé à l’écoute et disponibles. L’écoute (59%) et l’expérience (54%) sont les deux principaux critères qui justifient la confiance des Français envers les professionnels de santé, apprend-on du baromètre réalisé par l’Institut Pasteur Mutualité. Parmi les autres critères importants : la disponibilité des soignants (37%), leur capacité à prendre des décisions rapides (32%), les soins et les conseils préconisés mais aussi la compréhension (26%) sont le plus souvent cités. Dans le détail des professions : les pharmaciens sont considérés comme les plus « disponibles et à l’écoute » (94%), suivis des infirmiers (87%) et des masseurs-kinésithérapeutes (80%). Bien qu’arrivant en quatrième position, les Français reprochent tout de même à leur médecin de famille leur manque de disponibilité (- 2 points). Ils leur reconnaissent malgré tout leur faculté à s’adapter suffisamment aux évolutions des soins et aux nouvelles techniques médicales (70%).

Le C à 23 euros jugé « trop cher » par quatre Français sur dix

L’étude met également en avant deux niveaux de difficultés : le coût et l’accès aux soins sur le territoire. Une majorité de Français jugent les soins dentaires (87%) et la consultation d’un spécialiste (78%) « trop chers ». Beaucoup moins pointés du doigt, les généralistes et les médecins hospitaliers. 42% des personnes interrogées jugent la consultation à 23 euros trop chère. Un pourcentage qui monte à 59% chez les ouvriers et à 55% chez les 18-24 ans. Sur les déserts médicaux, l’inquiétude est bien là. Seulement un peu plus d’un tiers estiment que les médecins spécialistes sont bien répartis dans l’hexagone, contre 40% pour les médecins généralistes. Seuls les pharmaciens sont considérés comme suffisamment accessibles par une très large majorité de la population (86%).

*Résultats de la 3e vague du baromètre Groupe Pasteur Mutualité «La confiance des Français à l’égard des professionnels de santé», sondage réalisé par Viavoice par téléphone en mars 2013 auprès d’un échantillon représentatif

Caroline Laires-Tavares
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...15

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 8

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir