Sondage - Les Français divisés sur les priorités de santé

SondageLes Français divisés sur les priorités de santé

24.07.2013

Les Français sont sévères sur l’efficacité de la politique de santé. Mais d’un bord à l’autre de l’échiquier politique, leurs opinions divergent fortement sur les priorités de santé. Alors que les sympathisants de gauche sont plus attachés à l’accès aux soins, ceux de droite et d’extrême droite focalisent sur le coût de la santé. Démonstration avec un récent sondage Ifop.

  • Les Français divisés sur les priorités de santé - 1

    Les Français divisés sur les priorités de santé

On savait les Français sensibles aux questions de santé, mais on savait moins que leurs sensibilités politiques avaient une grande influence sur leur perception des priorités de santé. C’est ce que dévoile une enquête Ifop réalisée en juin pour le mensuel Acteurs publics. Premier enseignement de l’enquête : les Français sont globalement sévères sur la politique menée. 35 % seulement des personnes interrogées estiment en effet que les sommes allouées à la politique de santé sont utilisées de manière efficace. Un clivage politique pointe déjà derrière les réponses. Les proches de la droite sont en effet moins indulgents (29%) que les sympathisants de gauche (44%), une différence qui tient peut-être au fait que la gauche soit au pouvoir, mais peut-être aussi à une conception de la dépense publique différente dans l’un et l’autre camp. À noter que les habitants de zones rurales – plus affectés que les autres par le problème des déserts médicaux - sont moins nombreux que ceux des zones urbaines à considérer que l’argent public est utilisé efficacement.

A droite on casse les coûts, à gauche on recolle les morceaux...

Mais quelles sont donc les priorités des Français en matière de politique de santé ? Les sondés citent en premier lieu "l’amélioration de l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire", priorité n° 1 pour un Français sur deux. Tout de suite derrière vient "la diminution du coût de la santé permettant une dilminuation des cotisations sociales" (49 %), tandis qu’à la troisième position on retrouve "une meilleure coordination ville-hôpital". Comme pour la question précédente, les positionnements sont très différents si on prend en considération la proximité politique des personnes sondées : presque six Français sur dix proches de la gauche mettent en tête l’accès aux soins, alors qu’à peu près la même proportion des sympathisants de droite privilégie la diminution des coûts. Dans le détail ils sont 42% des sympathisants PS à citer la diminution des coûts parmi les priorités contre 54% des UMP et 38% des MoDem. Mais 65% des proches du FN citent cet item contre 51% des Front de gauche !

Sur une chose les Français semblent tomber d’accord. Près d’un Français sur deux (47 %) fait d’abord confiance aux professionnels de santé pour moderniser le système de santé, loin devant les mutuelles (16 %), l’État (15 %), l’Assurance maladie (14 %) et les collectivités locales (8 %). Même si c’est au PS (35%) qu’on est le moins enclin à tabler sur les blouses blanches et à l’UMP (60%) que la confiance dans leur rôle moteur est la plus forte, ce sondage vient globalement confirmer la confiance que la population française nourrit à l’égard des médecins. Néanmoins, on remarque que les sympathisants de gauche restent attachés au rôle de l’État (26 %) beaucoup plus que les proches de la droite (7%) qui paraissent très libéraux et de l’extrème-droite (10%).

Sondage Ifop pour Acteurs publics réalisé auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1 007 personnes du 14 au 16 mai.
Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation

Nouvelles recos sur l'autisme : des outils de détection pour un diagnostic dès 18 mois

La Haute Autorité de Santé vient de publier de nouvelles recommandations sur le repérage, le diagnostic et l’évolution du trouble du spectre de l’autisme (TSA).  Les dernières recommandations sur...1

En Eure-et-Loir, des pharmaciens contestent l'autorisation d'une généraliste à délivrer des médicaments

Médicaments

Depuis 2014, le Dr Élodie Venot-Goudeau, qui exerce à Civry (Eure-et-Loir), est autorisée à délivrer des médicaments à sa patientèle. Comme... 3

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir