Un film, un médecin - Freud, passions secrètes

Un film, un médecinFreud, passions secrètes

18.07.2013
  • Freud, passions secrètes - 1

    Freud, passions secrètes

Réalisateur

John Huston

Année de production

1962

Production

Universal Pictures

Scénario

Wolfgang Reinhardt, Charles Kaufman. Non crédités: John Huston et Jean-Paul Sartre.

Musique

Jerry Goldsmith

Format et durée

Noir et blanc, 116’

Distribution

Montgomery Clift (Sigmund Freud)

Susannah York (Cecily Koertner)

Larry Parks (Docteur Joseph Breuer)

Susan Kohner (Martha Freud)

Fernand Ledoux (le Pr Jean-Martin Charcot)

En DVD

Disponible dans la collection Universal Classics

Voir un extrait

L’histoire

Sigmund Freud, qui vient de réussir son doctorat de médecine, veut se spécialiser dans l’étude des maladies nerveuses. Il quitte Vienne pour Paris, voulant à tout prix rencontrer le Dr Charcot qui, à l’hôpital de la Salpêtrière, soigne des hystériques. Il est impressionné par un curieux échange de manifestations hystériques sous l’influence de l’hypnose. Rentré en Autriche, Freud brave les interdits pour soigner ses malades sans recourir à la thérapeutique officielle et ouvre un cabinet médical avec le docteur Breuer. Ce médecin plus âgé, farouche partisan du traitement par l’hypnose, est le seul qui lui fasse confiance. En soignant Cécily Koertner, une jeune névrosée, Sigmund Freud découvre l’importance de la sexualité dans certains cas pathologiques. Il commence à travailler sur le symbolisme des rêves et les actes manqués.

Mais sa communication publique sur la sexualité de l’enfant, devant le gotha médical viennois, va déclencher le scandale. Même son ami Breuer va lui tourner le dos. Freud n’en a cure et poursuit ses travaux sur l’inconscient...

Autour du film

- Le tournage du film fut extrêmement haché, Montgomery Clift étant dans un état de santé précaire. A ses problèmes de thyroïde vint s’ajouter une cataracte. Universal poursuivit même l’acteur en justice pour avoir, par ses problèmes de santé, contribué à faire exploser le budget du film. Même si sur le coup, John Huston en voulut beaucoup à Montgomery Clift, il reconnut par la suite qu’« En fin de compte, son interprétation était remarquable. Freud était lui-même un homme qui reconnaissait sa névrose. (...) J'avais au moins un acteur également torturé. Ce fut l'expérience la plus difficile que j'ai eue avec un acteur. »

- Pour accentuer encore lecôté torturé de Freud, Montgomery Clift se retenait de faire pipi avant chaque prise !

-A l’origine, Huston avait pensé à Sartre pour écrire le scénario du film. Mais celui-ci lui envoya un scénario – non négociable – de 400 pages, correspondant à près de 16 heures de film. Du coup, Le metteur en scène confia l’écriture du scénario à Wolfgang Reinhardt.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Négos : Un décret officialise la participation des jeunes, une enquête de représentativité prévue avant l'automne

Depuis début janvier et le début des négociations conventionnelles sur la télémédecine, les représentants de jeunes médecins et internes ont participé à deux réunions avec la Caisse nationale d...Commenter

Buzyn veut une tarification au parcours en ville mais « pas question de revenir complètement sur le paiement à l'acte »

Agnès Buzyn

Invitée de l'Épreuve de vérité sur Public Sénat lundi, Agnès Buzyn a annoncé vouloir « aller vers une tarification à la qualité et au... 3

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir