PMA - L’agence de biomédecine s’inquiète de la baisse des dons de sperme

PMAL’agence de biomédecine s’inquiète de la baisse des dons de sperme

17.07.2013

Alors que les dons ne suffisent pas à satisfaire la demande des couples sollicitant une aide médicale à la procréation, l’Agence de biomédecine s’alarme du recul important des dons de gamètes masculins. A la différence de celui d’ovocytes, qui se développe progressivement, le don de spermatozoïdes a marqué le pas en 2011 en chutant d’un tiers avec 233 nouveaux donneurs contre 306 l’année précédente.

  • L’agence de biomédecine s’inquiète de la baisse des dons de sperme - 1

    L’agence de biomédecine s’inquiète de la baisse des dons de sperme

Un peu plus d’ovules mais beaucoup moins de spermatozoïdes. On pourrait résumer ainsi le constat de l’Agence de biomédecine qui publie ses dernières statistiques sur le don de gamètes et l’assistance médicale à la procréation. En 2011, en effet, le don de gamètes masculins a chuté d’un tiers avec seulement 233 nouveaux donneurs contre 306 l’année précédente et 400 en 2009. « Cette baisse des dons de spermatozoïdes est préoccupante » constate l’Agence, même si ces dons de spermatozoïdes auront tout de même permis de réaliser un peu plus de 4 200 inséminations et 1 200 tentatives de FIV ou d’ICSI. Mais cette baisse est d’autant plus alarmante qu’il est nécessaire, comme l’explique l’Agence, de « diversifier les profils des nouveaux donneurs ».

Directeur du pôle Procréation, Embryologie, Génétique humaine (DPEGH) à l’Agence de Biomédecine, le Dr Dominique Royère explique ce phénomène, amorcé en 2010, par la « situation d’incertitude » dans laquelle se trouvaient les donneurs potentiels il y a deux ans. En 2011, en effet, la loi de bioéthique était en discussion au Parlement et le « débat autour de la levée ou non de l’anonymat » aurait perturbé le recrutement de nouveaux donneurs. Le Dr Royère espère, cependant, que les campagnes de sensibilisation menées par l’Agence pourront inverser la tendance, ce qui a été le cas avec le don d’ovocytes. L’Agence de la biomédecine a en effet lancé une campagne virale sur Internet avec une série de 3 films pour informer sur le don de spermatozoïdes et le don d’ovocytes et faciliter le passage au don. On ignore en revanche quels auront été les effets ces derniers mois sur les donneurs potentiels de la discussion autour de l’élargissement des bénéficiaires de la PMA ou du succès du film québécois Starbuck sur la paternité multiple d’un donneur de sperme...

En comparaison, même s’il reste insuffisant, le don d’ovocytes a donc gagné du terrain en 2011 en enregistrant une progression de 13%. Un succès que l’Agence de biomédecine impute notamment à la « médiatisation du besoin ». Mais malgré l’amorce d’une progression (402 donneuses contre 356 en 2010), il aurait fallu 900 donneuses supplémentaires pour répondre aux besoins des 1 800 couples inscrits dans la liste d’attente. Les dons d’ovocytes ont permis de réaliser un peu plus de 800 tentatives de FIV.

Quant à l’assistance médicale à la procréation, elle est globalement stable (+1 %) par rapport à 2010 avec environ 140 000 tentatives. Dans plus de neuf cas sur dix (95 %), elle reste très majoritairement intraconjugale. En tout, en 2011, 23 127 enfants sont nés suite à une PMA, ce qui représente un peu moins de 3 % des naissances.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...2

« Maximum 2 verres d'alcool par jour, et pas tous les jours » : SPF fixe de nouvelles limites

Verre de vin

Ces douze derniers mois, nos autorités sanitaires et le gouvernement ont été souvent critiqués pour leur laxisme en matière de lutte contre... Commenter

Médicament : les industriels se mobilisent pour réduire les ruptures de stock

Pénurie

« Non, les industriels n’organisent pas sciemment les ruptures de stock ! ». À l’occasion de la présentation de son plan d’action contre les... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir