Un film, un médecin - Un grand patron

Un film, un médecinUn grand patron

15.07.2013
  • Un grand patron - 1

    Un grand patron

Réalisateur

Yves Ciampi

Année de réalisation

1951

Scénario

Pierre Very

Musique

Joseph Kosma

Société de production

Discina

Distribution

Pierre Fresnay (Dr Delage)

Renée Devilliers (Florence)

Roland Alexandre (Jacques)

Claire Duamel (Catherine)

Pierre Destailles (Gaston)

Nadine Alari (Yvette)…

L’histoire

Le professeur Louis Delage est un grand nom de la chirurgie, pionnier de la greffe du rein, trés occupé par sa carrière et ses ambitions. Delage néglige sa femme Florence qui s'est résignée à accepter la passion exclusive de son époux pour la médecine et pousse son neveu récalcitrant vers la médecine. L'arrivée chez les Delage d'un petit orphelin semble vouloir modifier le comportement du professeur, mais ses belles résolutions ne sont que temporaires...

Voir un extrait

Yves Ciampi, un médecin cinéaste

Né le 9 février 1921, dans un milieu musical (son pére était un pianiste réputé et sa mère violoniste), Yves Ciampi après une brillante scolarité s’oriente vers la médecine. Mais il y a longtemps qu’il est atteint par le virus du ciméma. Précisément, depuis l’âge de 16 ans, après que ses parents lui aient offert une caméra 16 mm. Il s’«amuse » alors à tourner de petits courts métrages dont l’un sur une croisière en Grèce attire l’attention de Pierre Lazareff. Mais le cinéma n’est encore qu’un hobby, ses études de médecine ayant la préséance. Néanmoins, il arrive à conjuguer ses passions en réalisant en 1940 un court-métrage sur le cancer et, l’année suivante, «Mort interdite ». En 1941, Ciampi rejoint Londres et les Forces Françaises Libres. Revenu en France en 1945 au sein des troupes du général Leclerc, il obtient son diplôme de docteur en médecine l’année suivante. Mais son amour pour le 7e art étant trop fort, il bascule dans la carrière de cinéaste, commençant par être l’assistant de Jean Dréville (« La Bataille de l’eau lourde », « Les Casse-pieds ») et André Hunebelle (« Mission à Tanger » et « Métier de fous » dont il co-signe le scénario). En 1951, Yves Ciampi pourra enfin passer à la réalisation de son premier long-métrage « Un grand patron », un sujet qu’il maîtrise parfaitement tant la vie des hôpitaux n’a aucun secret pour lui : des grandes salles communes où les malades s’entassent aux salles de garde où les carabins font régner la paillardise, des internes timides et maladroits aux mandarins omnipotents...

Dans un premier temps,, Ciampi avait jeté son dévolu sur Louis Seigner pour camper le rôle du Pr Delage, ce chirurgien rempli de morgue et dévoré d’ambitions. Seigner indisponible, le réalisateur se rabattit sur Pierre Fresnay. Après avoir lu la première version du scénario de Ciampi, les producteurs avaient hésité à se lancer dans l’aventure craignant les réactions des milieux de la santé publique sur ce portrait au vitriol des milieux hospitaliers. Aussi, Yves Ciampi fit appel à Pierre Véry, scénariste et écrivain renommé (L’assassinat du Père Noël, Goupi Mains Rouges..) pour retoquer le script et surtout donner au personnage du Pr Delage un côté plus noble et plus humain. Le résultat fut probant, le film rencontrant un immense succès à sa sortie avant d’obtenir une Viictoire du cinéma français.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dans la Drôme, un centre de santé intercommunal drague des internes... deux ans avant son ouverture

L'intercommunalité Porte de Drômardèche, située à la frontière nord des deux départements, ouvrira son centre de santé en 2020. Il s'agit du premier projet de ce type piloté par une communauté de...Commenter

Bientôt un guide et des conseils de l'Ordre pour soigner son e-réputation

Ordinateur

Dans une étude parue jeudi, le Conseil d'État préconise de mettre un terme à l'interdiction stricte de publicité imposée aux médecins et de... Commenter

Vidéo

CMGF 2018 : Mode d’emploi aux jeunes médecins pour s’installer en trois mois !

Le Regroupement autonome des généralistes, jeunes installés et remplaçants (Reagjir) a présenté lors du dernier congrès de la médecine... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir