Déserts médicaux - Un "smic" généraliste à 3 640 euros à la rentrée

Déserts médicauxUn "smic" généraliste à 3 640 euros à la rentrée

05.07.2013

Ils devront assurer un minimum de 165 actes par mois et auront droit en échange à une garantie de salaire net de 3 640 euros. 200 "praticiens territoriaux de médecine générale" devraient bénéficier de ce régime à la rentrée. Détail du dispositif qui s’appliquera dans les déserts médicaux et vient d’être envoyé au Conseil d’Etat

  • Un "smic" généraliste à 3 640 euros à la rentrée - 1

    Un "smic" généraliste à 3 640 euros à la rentrée

Chose promise, chose due. Lors du Congrès de la médecine générale à Nice la semaine dernière, Marisol Touraine avait annoncé les premiers contrats de praticiens territoriaux de médecine générale pour septembre. Et cela semble bien parti pour que ce délai soit tenu. Le décret mettant en place ces nouveaux contrats a été présenté aux organisations de jeunes généralistes et envoyé dans la foulée au Conseil d’Etat. Ce nouveau dispositif proposé aux généralistes qui acceptent de s’installer dans les déserts médicaux sous forme d’un contrat de un an renouvelable leur garantira en échange un revenu minimum garanti. 200 contrats devraient être proposés dès la rentrée par les ARS.

En pratique, le praticien intéressé devra s’engager à faire au minimum 165 actes par mois, en secteur 1. Il devra aussi participer à la Permanence de soins. En échange, l’ARS lui versera un complément de rémunération s’il n’atteignait pas 3 640 euros de bénéfice net. Les praticiens territoriaux de médecine générale bénéficieront aussi d’avantages sociaux que leurs ainés n’ont pas, puisqu’ils toucheront une rémunération forfaitaire en cas de maladie ou de maternité.

Les internes en médcine générale de l’ISNAR-IMG et les remplaçants de REAGJIR se sont félicités de l’avancement du dispositif qui figuraient dans le plan Touraine pour les déserts médicaux. Ils accueillent notamment le volet social du dispositif comme l’aboutissement d’une de leurs vieilles revendications. Ces avantages sociaux sont une avancée considérable pour les médecins libéraux (...) Le ministère de la Santé aura compris que les jeunes générations de médecins généralistes recherchent avant tout davantage de qualité dans leur exercice. Nous nous félicitons de cette prise de conscience,» observent les deux organisations dans un communiqué commun.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir