Actualité syndicale - Les internes de médecine générale changent de boss mais pas de cap

Actualité syndicaleLes internes de médecine générale changent de boss mais pas de cap

25.06.2013

Les jeunes internes de l’ISNAR-IMG ont élu un nouveau président lors de leur conseil d’administration qui s’est tenu dimanche à Toulouse. Il s’agit de Julien Poimboeuf, interne à Rennes et jusqu’alors porte-parole du syndicat. Il succède à Emmanuel Bagourd qui a occupé ce poste pendant un an.

  • Les internes de médecine générale changent de boss mais pas de cap - 1

    Les internes de médecine générale changent de boss mais pas de cap

Il s’appelle Julien Poimboeuf, il a 29 ans et il est le nouveau président de l’ISNAR-IMG ! Élu ce dimanche à Toulouse, lors du conseil d’administration, à la tête du syndicat des internes en médecine générale, ce jeune breton prend le relais d’Emmanuel Bagourd, à cette place pendant un an. Si changement il y a, il sera dans la continuité, promettent les futurs généralistes. C’est du moins ce qu’on peut deviner à la lecture du communiqué : "Nouveau bureau, même cap". On est donc prêts à parier que le nouveau président de l’ISNAR-IMG, qui était jusqu’à présent porte-parole, poursuive, avec le nouveau bureau, l’action du syndicat.

Comme leurs prédecesseurs, les nouveaux membres du bureau de l’ISNAR militent en effet pour une formation des internes en médecine générale plus « professionnalisante » notamment afin de faciliter les nouvelles installations. « Ce n’est qu’en plaçant notre formation au coeur de notre spécialité que nous développerons les compétences adéquates, permettant une installation à la sortie de notre internat » peut-on lire dans un communiqué envoyé aux rédactions à l’occasion des élections. Et d’insister sur la nécessité de « l’augmentation du nombre d’enseignants », cheval de bataille du syndicat. L’ancien chef de file des internes rennais n’a donc pas annoncé de changement radical. Sa revendication phare est de rendre le stage en responsabilité chez le généraliste, le fameux SASPAS, obligatoire.

Le nouveau président de l’ISNAR-IMG sera bien évidemment présent au Congrès de la médecine générale qui se tiendra en cette fin de semaine à Nice Acropolis. Or, il risque de ne pas trop avoir de répondant. Finalement, la ministre de la Santé Marisol Touraine ne pourra en effet pas être présente. On annonce une intervention de la ministre de la Santé en vidéo.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Plan santé : un « rendez-vous manqué » contre les déserts, selon les maires des petites villes

Le plan santé annoncé mardi par Emmanuel Macron a divisé les médecins. Les 54 mesures de cette refonte du système de santé rendent pour le moins sceptiques les élus des petites villes. « Cette...10

Les jeunes médecins saluent la fin du numerus clausus et des ECNi, trop théoriques

QCM

Le volet formation du Plan Ma santé 2022, présenté par Agnès Buzyn et la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal ce mardi,... 2

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le... 9

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir