Sécurité routière - Santé : faut-il suspendre les conducteurs âgés ?

Sécurité routièreSanté : faut-il suspendre les conducteurs âgés ?

11.06.2013

Les généralistes devront-ils, un jour, contrôler l’aptitude à la conduite de leurs patients âgés ? C’est en tout cas ce que souhaite le sénateur Yves Détraigne dont la proposition de loi visant à instituer une évaluation médicale à la conduite pour les 70 ans et plus sera discutée après-demain à la Haute Assemblée.

  • Santé : faut-il suspendre les conducteurs âgés ? - 1

    Santé : faut-il suspendre les conducteurs âgés ?

Dix ans après une première tentative avortée, un sénateur vient de relancer l’idée d’une consultation pour les conducteurs âgés. La proposition de loi, déposée à l’initiative d’Yves Détraigne, sera discutée, en séance au Sénat, ce jeudi. Le sénateur de la Marne propose en effet de « soumettre tout détenteur du permis de conduire âgé de 70 ans au moins à un examen médical renouvelable ». Yves Détraigne pense qu’ainsi on pourrait « contribuer à l’abaissement de la mortalité routière ». Dans l’exposé des motifs, il souligne que « certaines pathologies se développant avec l’âge et les réflexes pouvant baisser » il serait donc « souhaitable (...) d’augmenter la surveillance à partir d’un certain âge ».

La proposition du sénateur centriste ressemble beaucoup à celle qui avait été formulée fin 2002 par le comité interministériel à la sécurité routière qui préconisait une évaluation médicale d'aptitude à la conduite, tous les deux ans, pour les conducteurs de plus de 70 ans. Ce qui, à l’époque, n’avait pas été retenu par le gouvernement. Seule différence : Yves Détraigne préconise, lui, un renouvellement des examens « tous les cinq ans ».

Les médecins de ville en première ligne

Comme il y a dix ans, ce sont les médecins de ville qui se trouveraient mis en premier ligne pour tester les capacités de conduite des seniors. Dans le texte dont va discuter le Sénat, on peut lire que « la commission médicale départementale du permis de conduire (...) peut prononcer l’interdiction totale ou partielle de conduire ». Il ne serait donc pas question d’interdire systématiquement de volant les seniors mais de limiter leurs déplacements « en cas de déficience physique n’entraînant pas l’inaptitude totale à la conduite automobile », ne les autorisant pas, par exemple, à emprunter l’autoroute ou à conduire la nuit. Des « formations pratiques appropriées » sont, en outre, envisagées par la proposition Détraigne, afin de remettre à jour les connaissances des automobilistes âgés. Mais toutes ces préconisations pourraient bien rester lettre morte. En dépit du zèle du sénateur centriste, a priori les jeux sont faits : la proposition de loi ayant été rejetée en commission la semaine dernière, elle n’a pas beaucoup de chances d’aboutir jeudi.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

En Chine, un robot joue les généralistes pour pallier le manque de médecins

En Chine, on ne mise pas sur les assistants médicaux pour remédier à la désertification médicale mais sur les robots. La société iFlytek a créé « Xiaoyi » (petit docteur en chinois), premier robot...5

L'infirmier référent, le Sénat approuve l'idée d'un généraliste pour compléter le parcours de soins

Infirmier

Le Sénat a donné jeudi son feu vert, malgré un avis défavorable du gouvernement, à l'expérimentation du concept d'« infirmier référent »,... 2

Les réseaux sociaux, une nouvelle méthode de recherche scientifique

Réseaux sociaux

Les Français parlent de plus en plus de leur santé sur le web. Trois citoyens sur dix ont déjà évoqué ce sujet sur la toile, dont 73 % sur... 1

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir