Tabac - La e-cigarette bientôt bannie des lieux publics

TabacLa e-cigarette bientôt bannie des lieux publics

31.05.2013

A l’occasion de la Journée Mondiale sans tabac, Marisol Touraine a annoncé vendredi une série de mesures pour renforcer la lutte contre le tabac : logo d’avertissement pour les femmes enceintes, aide au sevrage pour les jeunes, encadrement de l’usage de la e-cigarette...

  • La e-cigarette bientôt bannie des lieux publics  - 1

    La e-cigarette bientôt bannie des lieux publics

La ministre de la Santé a annoncé vendredi son intention d'interdire la cigarette électronique dans les lieux publics et aux moins de 18 ans. «J'ai décidé d'étendre aux cigarettes électroniques les mesures appliquées au tabac», a-t-elle dit au cours d'une conférence de presse, précisant que parmi celles-ci figurerait aussi l'interdiction de la publicité pour la cigarette électronique. Marisol Touraine, qui s'exprimait à l'occasion de la Journée internationale sans tabac, a expliqué qu'elle n'était pas favorable à une interdiction générale de la cigarette électronique précisant que ce dispositif imitant la cigarette et délivrant de la nicotine sans tabac ni fumée pouvait «permettre aux fumeurs ou aux gros fumeurs de s'engager sur le chemin de l'arrêt».

Les trois mesures annoncées vendredi sur la cigarette électronique figurent dans les recommandations d'un groupe d'experts rendues publiques mardi dernier. Ces experts rassemblés autour du Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), ont donné leur feu vert à la e-cigarette, mais en assortissant son usage, par mesure de précaution, de toute une série de garde-fous, pour éviter notamment qu'elle ne devienne une porte d'entrée dans le tabagisme chez les jeunes.

La ministre a également annoncé des mesures de lutte contre le tabagisme en direction des femmes enceintes et des jeunes. Pour les femmes enceintes, il s'agira d'un «logo» d'avertissement apposé sur les paquets de cigarettes avant l'été 2014. Les jeunes devraient pour leur part se voir proposer des mesures d'aide au sevrage. La ministre a également proposé de créer des «espaces sans tabac» à l'extérieur, citant notamment les parcs pour enfants et les abribus, et saluant l'initiative d'un syndicat de cafetiers proposant la création de terrasses non fumeur sur la base du volontariat.

La ministre de la santé ne s’est en revanche pas avancée sur la question d’une meilleure prise en charge du sevrage tabagique au-delà du forfait de 50 euros. Et elle n’est pas revenue sur l’idée de paquet de cigarettes neutres, qu’elle avait avancé l’été dernier, puis fin 2012.

Caroline Laires-Tavares
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Affichage salle d'attente

Une seule affiche à apposer pour informer les patients de vos tarifs à partir de juillet

Pensez-y ! De nouvelles règles pour l'affichage des tarifs au cabinet entreront en vigueur le 1er juillet. Un arrêté du 30 mai 2018 impose à tous les professionnels de santé d'afficher « de façon...4

Des médecins appellent Buzyn à revenir sur le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer

Lettre ouverte à Agnès Buzyn

Le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer, qui doit officiellement entrer en vigueur à partir du 1er août est dénoncé par 194... 3

L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme maladie par l'OMS

Jeux vidéo

Connue depuis longtemps des parents, l'addiction aux jeux vidéo a été formellement reconnue lundi comme maladie par l'Organisation mondiale... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir