Tabac - La e-cigarette bientôt bannie des lieux publics

TabacLa e-cigarette bientôt bannie des lieux publics

31.05.2013

A l’occasion de la Journée Mondiale sans tabac, Marisol Touraine a annoncé vendredi une série de mesures pour renforcer la lutte contre le tabac : logo d’avertissement pour les femmes enceintes, aide au sevrage pour les jeunes, encadrement de l’usage de la e-cigarette...

  • La e-cigarette bientôt bannie des lieux publics  - 1

    La e-cigarette bientôt bannie des lieux publics

La ministre de la Santé a annoncé vendredi son intention d'interdire la cigarette électronique dans les lieux publics et aux moins de 18 ans. «J'ai décidé d'étendre aux cigarettes électroniques les mesures appliquées au tabac», a-t-elle dit au cours d'une conférence de presse, précisant que parmi celles-ci figurerait aussi l'interdiction de la publicité pour la cigarette électronique. Marisol Touraine, qui s'exprimait à l'occasion de la Journée internationale sans tabac, a expliqué qu'elle n'était pas favorable à une interdiction générale de la cigarette électronique précisant que ce dispositif imitant la cigarette et délivrant de la nicotine sans tabac ni fumée pouvait «permettre aux fumeurs ou aux gros fumeurs de s'engager sur le chemin de l'arrêt».

Les trois mesures annoncées vendredi sur la cigarette électronique figurent dans les recommandations d'un groupe d'experts rendues publiques mardi dernier. Ces experts rassemblés autour du Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), ont donné leur feu vert à la e-cigarette, mais en assortissant son usage, par mesure de précaution, de toute une série de garde-fous, pour éviter notamment qu'elle ne devienne une porte d'entrée dans le tabagisme chez les jeunes.

La ministre a également annoncé des mesures de lutte contre le tabagisme en direction des femmes enceintes et des jeunes. Pour les femmes enceintes, il s'agira d'un «logo» d'avertissement apposé sur les paquets de cigarettes avant l'été 2014. Les jeunes devraient pour leur part se voir proposer des mesures d'aide au sevrage. La ministre a également proposé de créer des «espaces sans tabac» à l'extérieur, citant notamment les parcs pour enfants et les abribus, et saluant l'initiative d'un syndicat de cafetiers proposant la création de terrasses non fumeur sur la base du volontariat.

La ministre de la santé ne s’est en revanche pas avancée sur la question d’une meilleure prise en charge du sevrage tabagique au-delà du forfait de 50 euros. Et elle n’est pas revenue sur l’idée de paquet de cigarettes neutres, qu’elle avait avancé l’été dernier, puis fin 2012.

Caroline Laires-Tavares
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Secret médical : un assureur lui réclame des infos après un décès, le généraliste lui rappelle la loi

Jusqu'où iront les assurances pour obtenir des informations confidentielles sur leurs assurés ? Le Dr Adrian Combot, généraliste à Lannilis (Finistère), se bat depuis plusieurs semaines avec la...2

Le tétanos a tué 8 personnes en France entre 2012 et 2017

Tétanos

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) revient sur les cas de tétanos en France entre 2012 et 2017. Il indique que 35 cas ont été... Commenter

Grippe : la moitié des professionnels de santé ne sont pas vaccinés, les généralistes sauvent l’honneur

Vaccination grippe

Ces chiffres ne vont pas faire plaisir à la ministre de la Santé. D’après l’enquête Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH)... Commenter

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir