Prévention - Cancer du sein : le dépistage patine

PréventionCancer du sein : le dépistage patine

06.04.2013

L’INVS vient de publier le dernier bilan du dépistage organisé du cancer du sein. Alors que la progression du nombre de femmes qui s’y soumettait était constante au début des années 2000, depuis 2009, le taux de dépistage se stabilise autour de 52%. Encore très en deça des objectifs fixées par les autorités sanitaires... Que Marisol Touraine se console : son département d’Indre-et-Loire fait l’un des meilleurs scores !

  • Cancer du sein : le dépistage patine - 1

    Cancer du sein : le dépistage patine

Selon, l'Institut de veille sanitaire (InVS), le dépistage organisé du cancer du sein stagne. Certes, le dépistage organisé du cancer du sein concerne de plus en plus de femmes. En 2011-2012, les 2 500 000 femmes de 50 à 74 ans qui y ont eu recours représentent 52,7 % de la population cible (4,9 millions), soit un peu plus que les années passées.

Pour autant, la dynamique semble s’essoufler. En constante augmentation jusqu’en 2008, le taux de participation semble en effet «avoir atteint un palier», reconnait l’INVS. Un taux qui reste du même ordre sur ces dernières années : 52% en 2008-2009, 52,1% en 2009-2010, 52,3% en 2010-2011. En 2011, il était de 52,7%. On est donc sur une tendance très différente de la dynamique de progression qui était observée depuis la généralisation du dépistage organisé en 2004 : 42,5% en 2004-2005, 46,9% en 2005-2006, 49,9% en 2006-2007, 50,9% en 2007-2008... Pour expliquer cet essouflement, l’INVS ne fait aucune allusion aux débats de ces derniers mois sur l’efficacité du dépistage par mammographie. Quelle qu’en soit la cause, il est clair en tout cas qu’on n’est pas prêt d’atteindre les cibles de santé publique : objectif européen à 70% de participation et objectifs du ROSP (Rémunération sur objectif de santé publique) à 73% puis 80%. On est loin aussi du plan cancer 2009-2013, qui a fait de l’augmentation de 15% de la participation au dépistage organisé une de ses priorités.

Loire-Atlantique et Indre-et-Loire en tête, Corse et Paris à la traîne

La participation au dépistage organisé reste par ailleurs inégale selon les régions. L’INVS relève que certaines présentent, pour la période 2011-2012, une participation supérieure à 60% (Pays-de-la-Loire, Centre, Limousin, Bretagne), tandis que d'autres ont des taux inférieurs à 45 % (Corse, Île-de-France, PACA). Mêmes grands écarts entre départements. Les champions sont la Loire-Atlantique, l’Indre et Loire (département de Marisol Touraine), la Haute-Vienne, le Cher, la Sarthe et le Morbihan, avec des taux compris entre 65 et 70 %; ensuite 20 départements se situent entre 60 et 65% de participation. Lanterne rouge, Paris avec 27,2%.

Au total, les responsables de l’INVS se consolent en soulignant que puisqu’«au moins 10% de la population cible effectue un dépistage individuel», le taux de dépistage global est en réalité d’environ 65%. Pour autant, il rappelle dans un communiqué, «qu’il est particulièrement important de continuer à sensibiliser les femmes au programme de dépistage organisé, accessible gratuitement, en particulier celles qui ne font jamais de mammographie et celles qui les font en dehors du programme.» Pour relancer la dynamique, l’INVS recommande donc «la mise en place de mesures ciblées,»

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 3

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir