PDS - La généraliste de La Rochefoucauld relaxée

PDSLa généraliste de La Rochefoucauld relaxée

26.03.2013

Pour le Dr Géraldine Murault, c’est la fin d’une délicate affaire judiciaire. La relaxe vient d’être prononcée à l’encontre de cette généraliste de La Rochefoucauld (Charente). En 2006, alors qu’elle était de garde, elle ne s’était pas déplacée au chevet d’une patiente. La fillette était décédée des suites d’une occlusion intestinale quelques heures plus tard...

  • La généraliste de La Rochefoucauld relaxée - 1

    La généraliste de La Rochefoucauld relaxée

Le Dr Géraldine Murault, généraliste à La Rochefoucauld, en Charente, vient d’obtenir la relaxe. L’information nous a été confirmée par un de ses avocats, Me Thomas Drouineau (photo à droite) qui a suivi le dossier en binome avec Me Florent Bacle (photo à gauche). Alors que plusieurs affaires intéressant les généralistes et la pds ont été évoquées ces dernières semaines, le jugement concernant la généraliste de Charente vient en effet de tomber ce mardi 26 mars. Le tribunal correctionnel d’Angoulême a ainsi décidé de ne pas accabler le médecin qui assurait le soir où tout a basculé, dans la nuit du 6 au 7 décembre 2006, la permanence des soins. Depuis cette date, la généraliste était en effet poursuivie pour homicide involontaire ne s’étant pas déplacée au domicile d’une fillette de cinq ans qui se plaignait de douleurs abdominales et se contentant d’appeler la famille de la petite Angélique qui devait décéder quelques heures plus tard des suites d’une occlusion intestinale...

Le tribunal n’a pas pour autant affirmé que la médecin n’a pas été fautive. « Le médecin est peut-être fautif mais le tribunal ne s’intéresse pas à la question » décrypte l’avocat. Ce qui a compté pour le jugement, explique Me Drouineau c’est qu’« il n’a pas été possible, médicalement parlant, d’établir un lien de causalité exclusif entre l’action du médecin et le décès de la victime ». Autrement dit, le non-déplacement du médecin n’a pas directement causé la mort de l’enfant. En effet, pour qu’il y ait homicide involontaire il fait qu’il y ait une « faute caractérisée » et un « lien de causalité ». Or, à l’audience, le19 février alors que les experts avaient parlé d’une contre-régulation de la part du Dr Murault, les deux avocats s’étaient employés à démontrer que, justement, leur cliente n’avait pas conscience de l’urgence. « Je ne savais pas que l’appel était régulé » s’était d’ailleurs défendue la généraliste qui aurait été appelée par une permanencière et pas par le médecin régulateur. Dans cette affaire, le parquet, qui avait requis un an de prison avec sursis, n’a pas été suivi.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
hôpital

Les hôpitaux publics rejettent la faute de leur déficit sur les médecins de ville et les mettent en colère

La Fédération hospitalière de France (FHF, hôpitaux publics) a déclenché une polémique, ce lundi, en annonçant que les établissements « devraient connaître un déficit historique de 1,5 milliard d...7

Violences obstétricales : « Les propos de Marlène Schiappa ont été inacceptables ! », selon le Pr Bernard Hédon

Hédon

Cet été, les gynécologues ont été particulièrement « attaqués » par des paroles agressives, jusqu’à qualifier certaines de leurs pratiques... 1

Vaccination, l’INSERM s’en mêle

vaccins

« L’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront obligatoires en France sont scientifiquement prouvées. » Dans une note publiée... Commenter

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir