PDS - La généraliste de La Rochefoucauld relaxée

PDSLa généraliste de La Rochefoucauld relaxée

26.03.2013

Pour le Dr Géraldine Murault, c’est la fin d’une délicate affaire judiciaire. La relaxe vient d’être prononcée à l’encontre de cette généraliste de La Rochefoucauld (Charente). En 2006, alors qu’elle était de garde, elle ne s’était pas déplacée au chevet d’une patiente. La fillette était décédée des suites d’une occlusion intestinale quelques heures plus tard...

  • La généraliste de La Rochefoucauld relaxée - 1

    La généraliste de La Rochefoucauld relaxée

Le Dr Géraldine Murault, généraliste à La Rochefoucauld, en Charente, vient d’obtenir la relaxe. L’information nous a été confirmée par un de ses avocats, Me Thomas Drouineau (photo à droite) qui a suivi le dossier en binome avec Me Florent Bacle (photo à gauche). Alors que plusieurs affaires intéressant les généralistes et la pds ont été évoquées ces dernières semaines, le jugement concernant la généraliste de Charente vient en effet de tomber ce mardi 26 mars. Le tribunal correctionnel d’Angoulême a ainsi décidé de ne pas accabler le médecin qui assurait le soir où tout a basculé, dans la nuit du 6 au 7 décembre 2006, la permanence des soins. Depuis cette date, la généraliste était en effet poursuivie pour homicide involontaire ne s’étant pas déplacée au domicile d’une fillette de cinq ans qui se plaignait de douleurs abdominales et se contentant d’appeler la famille de la petite Angélique qui devait décéder quelques heures plus tard des suites d’une occlusion intestinale...

Le tribunal n’a pas pour autant affirmé que la médecin n’a pas été fautive. « Le médecin est peut-être fautif mais le tribunal ne s’intéresse pas à la question » décrypte l’avocat. Ce qui a compté pour le jugement, explique Me Drouineau c’est qu’« il n’a pas été possible, médicalement parlant, d’établir un lien de causalité exclusif entre l’action du médecin et le décès de la victime ». Autrement dit, le non-déplacement du médecin n’a pas directement causé la mort de l’enfant. En effet, pour qu’il y ait homicide involontaire il fait qu’il y ait une « faute caractérisée » et un « lien de causalité ». Or, à l’audience, le19 février alors que les experts avaient parlé d’une contre-régulation de la part du Dr Murault, les deux avocats s’étaient employés à démontrer que, justement, leur cliente n’avait pas conscience de l’urgence. « Je ne savais pas que l’appel était régulé » s’était d’ailleurs défendue la généraliste qui aurait été appelée par une permanencière et pas par le médecin régulateur. Dans cette affaire, le parquet, qui avait requis un an de prison avec sursis, n’a pas été suivi.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

ROSP : Top départ pour votre déclaration, attention aux indicateurs modifiés

Pour les généralistes, l'heure est venue de remplir ses indicateurs de rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) clinique et du forfait structure pour 2018. Après les déboires de l'an...1

Implants files, le manifeste de sept associations en faveur d'une AMM pour les dispositifs médicaux à risque

incontinence urinaire schéma pelvis

Dans le sillage de l’enquête Implants Files, sept associations de malades, d’usagers et médicales (AIDES, France Assos Santé, Ligue... Commenter

3 millions de DMP ouverts, plastronne l'Assurance maladie

DMP

Et si cette fois, c’était la bonne ? Cinq semaines après avoir relancé le dossier médical partagé (DMP), l’Assurance maladie a annoncé... 5

URGENCES EN DERMATOLOGIE Abonné

Dermatologie

On distingue plusieurs catégories d'urgence dermatologique. La première doit faire redouter le début d'une urgence vitale, souvent de... Commenter

PATHOLOGIES DU CUIR CHEVELU Abonné

Psoriasis

Les atteintes du cuir chevelu sont un motif de consultation récurrent. Elles altèrent la qualité de vie des patients. Il peut s’agir de... Commenter

A découvrir