Déserts médicaux - En Ardèche et dans la Drôme, Touraine vend son "pacte territoire santé"

Déserts médicauxEn Ardèche et dans la Drôme, Touraine vend son "pacte territoire santé"

22.03.2013

Après son déplacement dans la Vienne, en décembre, où elle a annoncé son "Pacte territoire santé" contre les déserts médicaux et son voyage en Bretagne, le mois dernier, la ministre de la Santé continue de prêcher la bonne parole partout en France. Cette semaine, son tour de France faisait étape dans les départements ruraux de Rhône-Alpes...

  • En Ardèche et dans la Drôme, Touraine vend son "pacte territoire santé" - 1

    En Ardèche et dans la Drôme, Touraine vend son "pacte territoire santé"

Qui a dit que la ministre de la Santé n’était pas une femme de terrain ? Après deux déplacements, dans la Vienne et en Bretagne, pour promouvoir son plan de lutte contre les déserts médicaux, Marisol Touraine s’est rendue hier, jeudi, en Rhône-Alpes pour un déplacement de deux jours. Au menu : plusieurs inaugurations de maisons de santé en Ardèche et dans la Drôme mais également des visites à Lyon sur le thème de la santé mentale. Mais ce déplacement aura également été l’occasion pour Marisol Touraine de prendre le pouls des élus locaux qui l’ont chaleureusement accueillie et de recueillir, en passant, le soutien de Claude Leicher, qui était ici chez lui. Le président de MG France exerce en effet dans une maison de santé à Étoile sur Rhône, dans le Drôme.

Villeneuve-de-Berg (Ardèche), 9h30

La visite a démarré dès 9h30 du matin par une table ronde à l’hôpital local de Villeneuve-de-Berg, en Ardèche, où la ministre de la Santé a pu rencontrer des jeunes généralistes. L’hôpital local de Villeneuve-de-Berg, accueillera en effet, à partir de septembre prochain, une nouvelle maison de santé pluridisciplinaire où exerceront cinq médecins généralistes dont un qui vient de signer un Contrat d’engagement de service public (CESP). « Ce pays ne manque pas de médecins, l’Ardèche en manque » a souligné le président du conseil général. Le département compte en effet 238 médecins pour 100 000 habitants alors que la moyenne nationale est de 334 médecins pour 100 000 habitants. Pour tenter de contrer la désertification, l’Ardèche a déjà doté trois jeunes médecins de bourses d’aide à l’installation de 10 000 euros chacune en contrepartie de leur engagement durant six ans. Le département accorde également des bourses aux internes qui effectuent des stages dans les zones rurales et propose, par ailleurs, d’élargir le nouveau dispositif des contrats de génération à la médecine. Dans ce contexte, Marisol Touraine a joué d’emblée la carte de l’empathie, en soulignant qu’elle était elle aussi « élue d’un département en partie rural » (l’Indre-et-Loire). « Il s’agit d’inventer le système de santé de demain » a-t-elle proclamé « mobilisons-nous ! »

Plaidoyer pour le travail en équipe

Mais la ministre était surtout venue pour défendre son "Pacte territoire santé" présenté fin 2012. Après s’être une nouvelle fois déclarée contre toute mesure coercitive, elle en a décliné les douze engagements, même s’il « ne s’agit pas de les reproduire partout mais de les adapter à chaque territoire ». Marisol Touraine a appelé à la « coopération entre hospitaliers et libéraux » notamment pour l’organisation de la permanence des soins en nuit profonde. Et elle a évoqué la possibilité d’étendre le dispositif des médecins correspondants du Samu, déjà présents en Rhône-Alpes dans certaines zones difficilement accessibles, aux zones rurales. Au passage, elle a par ailleurs répondu aux objections d’un médecin inquiet pour la féminisation de la médecine que « les femmes ne sont pas un problème, elles sont une partie de la solution, au moins la moitié ! » Marisol Touraine a en outre rassuré son auditoire en précisant que le « revenu minimum » accordé aux futurs praticiens territoriaux de médecine générale ne devait pas être interprété comme une forme de salariat mais comme un « filet de sécurité » et que ce dispositif faisait suite à la demande des jeunes.

Occasion aussi pour la ministre de réitérer aussi son intention de booster le travail en équipe par une rémunération forfaitaire : prévue dans le PLFSS pour rentrer en application en septembre, la mesure n’a pas encore fait l’objet d’une négociation entre caisses et syndicats, mais n’est visiblement pas enterrée. Autre confirmation ministérielle : certaines maisons de santé pluridisciplinaires reçoivent un label de MSP universitaires « si elles répondent à certains critères ». Et la ministre ne compte pas s’arrêter là. Sur la protection sociale des médecins, « il y a des choses à faire. Nous n’avons pas avancé sur ce terrain-là ».

11h30, Bourg-Saint-Andeol (Ardèche)

Autre hôpital, autre réalité... La ministre a fait halte ensuite à celui de Bourg-Saint-Andeol (photo). Couplet sympa sur ces « hôpitaux de proximité qui maillent le territoire » et qui « contribuent à réduire la fracture médicale et sociale ». De fait, cet hôpital local travaille en lien avec la médecine de ville et le CH de Montélimar et héberge un service de soins palliatifs que la ministre a visité mais aussi un service de soins de suite et de réadaptation ainsi qu’un EHPAD orienté vers la prise en charge des maladies neurodégénératives.

15h30, Anneyron (Drôme)

À quelques kilomètres de là, la nouvelle maisons de santé (MSP) d’Anneyron, qui fait face à l’immense parking d’un hypermarché, a vu le jour au coeur d’un quartier commercial bâti ex nihilo. Hasard du calendrier, le magasin d’optique situé au rez-de-chaussée de la structure médicale a été cambriolé la veille de l’arrivée de Marisol Touraine ! Ouverte depuis juin, la structure héberge également une pharmacie et, au premier étage, plusieurs cabinets médicaux : infirmière, podologue, psychologue, dentiste et surtout trois généralistes.

Le Dr Christelle Fleury, qui est également maître de stage, a commencé à travailler dans ces locaux spacieux et ultramodernes que les médecins louent à la communauté de communes, depuis le mois de janvier. Son voeu, travailler « en réseau » dans une région qui allie le charme de la mer à celui de la montagne, semble avoir été réalisé. Travailler en zone rurale à une heure de voiture de Lyon lui paraissait en effet être « un bon compromis » et son conjoint avait trouvé un emploi… qu’il a finalement perdu !

17h30, Valence (Drôme)

Retour en ville à Valence où le bâtiment municipal qui héberge le nouveau relais santé prévention a été réhabilité afin de faire bénéficier les patients atteints de maladies chroniques d’un accompagnement à la fois social, psychologique, administratif et thérapeutique grâce à une infirmière et à l’implication de 20 associations et trois réseaux de santé. C’est ici qu’en décembre dernier a été signé le premier contrat local de santé qui définit les dix priorités de la ville en matière de santé. Marisol Touraine a souligné cette « action volontariste » menée dans le cadre de ce « nouvel espace réservé à la prévention ». Le centre est en effet également un lieu de dépistage et un centre de vaccination. « Une belle inauguration qui me permet de saluer l’engagement de la ville de Valence pour la santé des habitants. Prévention, information, écoute, engagement, permettent ici d’œuvrer au bien vivre. Vive la santé ! », pouvait-on lire dans le livre d’or paraphé par la ministre à la fin de la journée.

De notre envoyée spéciale en Rhône-Alpes, Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Logement et transport pour les internes, guichet d'accueil... : l'Eure met le paquet pour recruter des médecins

Avec seulement quatorze installations pour trente départs à la retraite au 1er janvier 2017, le département de l'Eure est un des plus sensibles en termes de démographie médicale. Pour répondre à...3

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

Faire ses visites à cheval, le quotidien d'un généraliste piémontais

Cheval

Au milieu des vignes plongées dans une brume épaisse, un homme galope à cheval. On se croirait dans un film sur le XIXe siècle, mais la... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir