Exercice - Les référents installation sont arrivés dans vos régions !

ExerciceLes référents installation sont arrivés dans vos régions !

05.02.2013

Les associations d’internes et étudiants en médecine, se félicitaient, ce mardi, de la désignation de référents installation dans chaque région. Nommés au 1er février dans les ARS, ces responsables ont pour mission d’orienter et accompagner les jeunes médecins qui souhaitent s’installer. C’est une des premières mesures du "Pacte territoire santé" de Marisol Touraine qui entre en application.

  • Les référents installation sont arrivés dans vos régions ! - 1

    Les référents installation sont arrivés dans vos régions !

C’était une des promesses du plan "déserts médicaux" de Marisol Touraine, et c’est désormais chose faite ! Une liste de 27 référents installation, un par région, vient d’être publiée par le ministère de la Santé. Nommés au 1er février, ces fonctionnaires qui exerceront au sein des ARS, auront pour mission de faciliter les installations des jeunes médecins en libéral. De quelle façon ? En allant à la rencontre des jeunes et en leur apportant des réponses concrètes aux questions qu’ils se posent, notamment sur les aides à l’installation que les régions ont mises en place mais qui ne sont pas toujours exploitées. Leur tâche est également de faire le lien entre les ARS et les autres acteurs de l'installation tels que les collectivités territoriales et les CDOM. L’annuaire du ministère livre toutes leurs coordonnées pour un accès le plus direct possible.

Une mesure qui va "casser" les blocages, selon l’ISNAR

Les internes et étudiants en médecine se félicitaient, ce mardi, de cette nouvelle. « Mettre en place un contact unique et personnalisé, un interlocuteur référent, pour guider le futur médecin lors de son installation est une proposition formulée par nos structures depuis 2008 » peut-on lire dans un communiqué commun rédigé par les cinq structures syndicales de futurs et jeunes médecins (ANEMF, ISNAR, ISNCCA, ISNIH et ReAGJIR). « On est ravis ! Nous allons enfin pouvoir nous adresser à une personne identifiable au sein des ARS, » affirme le président de l’ISNAR Emmanuel Bagourd, enthousiaste. « C’est une mesure incitative phare qui va permettre de casser le blocage à l’installation ! »

Les étudiants souffrent d’un manque d’information

La nomination des référents installation figurait parmi les douze engagements pris par Marisol Touraine avec son "Pacte territoire santé" décliné en décembre dernier dans la Vienne. Cette proposition partait d’un constat : les étudiants et internes en médecine ne sont pas suffisamment au courant des mesures d’aides à l’installation proposées dans leur région et ils ont souvent du mal à identifier le bon interlocuteur. Pour pallier ce manque d’information et de lisibilité, la ministre de la Santé s’était donc engagée à désigner, au cours du premier trimestre 2013, un correspondant par ARS afin de faciliter les démarches d’installation. Cette mesure n° 4 prévoit également la création de sites web comportant des informations complémentaires sur les stages (cartographies des lieux, coordonnées des maîtres de stage…) ainsi qu’un accompagnement au choix du lieu et une description des démarches à effectuer lors de l’installation. C’est la première du plan Touraine à se concrétiser.

Les "praticiens territoriaux" et les bourses, c’est pour quand?

Devraient suivre en 2013, 200 contrats de "praticiens territoriaux de médecine générale" (avec revenu minimum garanti). Ainsi qu’une rémunération spécifique pour le travail en équipe qui devrait être bientôt au menu des discussions entre les caisses et les syndicats de médecins, les premiers forfaits devant être versés avant la fin de l’année. Le volet médecine salariée du plan devrait aussi monter en charge cette année, soit par la mise à disposition de PH en zones sous-dotées, soit par la création, si besoin, de centres de santé en zones blanches. D’autres mesures, comme par exemple les 1 500 bourses d’engagement de service public ou l’obligation d’un stage de 2d cycle en médecine générale pour 100 % des étudiants doivent s’échelonner d’ici à 2017. Reste l’engagement phare de François Hollande de garantir à toute personne « un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes » : si l’on en croit le "plan Touraine" cela devrait être effectif en 2015, via notamment des redéploiements de SMUR et la création de « médecins correspondants du SAMU ».

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir