Recherche - Les balbutiements d’un vaccin contre la bronchiolite

RechercheLes balbutiements d’un vaccin contre la bronchiolite

21.01.2013

L’INRA et DBV Technologies vont mettre en place des études pré-cliniques pour évaluer un vaccin administré par voie cutanée contre la bronchiolite de l’enfant de moins de 2 ans. Une perspective prometteuse pour lutter contre une pathologie qui touche peu ou prou tous les bébés et est parfois à l’origine d’hospitalisations.

  • Les balbutiements d’un vaccin contre la bronchiolite - 1

    Les balbutiements d’un vaccin contre la bronchiolite

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est le principal agent responsable de la bronchiolite chez le nourrisson (VRS humain) et de la pneumonie chez le veau (VRS bovin). A l’heure actuelle, il n’existe aucun vaccin chez l’homme, et ceux destinés aux bovins sont peu efficaces. Or, il s’agit d’une affection particulièrement contagieuse qui touche la quasi-totalité des enfants de moins de 2 ans et est responsable de plus de 60% des maladies respiratoires observés dans les troupeaux laitiers et jusqu'à 70% dans les troupeaux allaitants (production de viande). L’infection peut conduire à une hospitalisation du jeune enfant. En France cette année, le pic de l’épidémie a été atteint en décembre : celle-ci a occasionné l’hospitalisation de plus de 20 000 enfants dans l’Hexagone depuis octobre. Par ailleurs, on sait que les enfants qui ont eu une bronchiolite ont plus de risques de développer de l’asthme ultérieurement.

Pour avancer vers une prévention vaccinale, les deux équipes de l’unité de recherche INRA Virologie et Immunologie Moléculaires à Jouy-en-Josas ont développé ensemble des assemblages moléculaires à partir de la protéine virale la plus commune entre les virus bovins et humains. Chez la souris et le veau, l’exposition à ces entités induit des défenses immunitaires conférant une protection vaccinale contre le virus.

Plusieurs études menées ces dernières années par les chercheurs de ces équipes ont permis d’aboutir à une structure plus aboutie comportant d’autres éléments du virus qui augmentent l’efficacité du vaccin. De son côté, DBV Technologies a développé une technologie permettant d’administrer à l’aide d’un patch (Viaskin®) un allergène/antigène à travers la peau saine. L’INRA et son partenaire DBV Technologies ont annoncé il y a peu qu’ils viennent de recevoir un financement de 600 000 € de l’Agence nationale de la recherche (ANR) qui va permettre la mise en place des phases pré-cliniques permettant de confirmer la faisabilité d’un vaccin pour l’enfant de moins de 2 ans délivré par voie cutanée. La phase pré-clinique durera 30 mois, et devra d’abord valider le concept d’un vaccin administré par patch, sur plusieurs modèles animaux, notamment le porc dont la peau est proche de celle de l’homme.

Dr Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Lazimi

Le Dr Gilles Lazimi, pionnier dans la lutte contre les violences faites aux femmes

« Un homme violent avec sa femme, ce n’est pas un bon père » ; « Un monsieur qui frappe sa femme et les enfants qui regardent derrière c’est de la maltraitance », etc. Dans le petit bureau du...3

Les dossiers qui ont marqué l'année L’échographie en médecine générale : gadget ou révolution ?

Sonde echographie

L’échographie deviendra-t-elle aussi indispensable que le stéthoscope dans les cabinets de médecine générale ? Sans aller jusque-là, tout... 2

Zoom en vidéo [Vidéo] Google AI travaille sur le diagnostic des cancers

Google AI

D'ici quelques années, verra-t-on arriver dans nos établissements de santé des appareillages de la marque Google ? Les premiers instruments... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir