Voeux - Ce que souhaitent vos représentants pour 2013 !

VoeuxCe que souhaitent vos représentants pour 2013 !

31.12.2012

Amis internautes, legeneraliste.fr vous adresse ses meilleurs voeux pour l’année 2013 !!! Qu’elle soit pour les généralistes une année riche à tous les sens du terme... A quelques heures du réveillon, la rédaction a pris le pouls de vos syndicats. Au menu de leurs souhaits pour l’an nouveau : amélioration du système de soins, fin de l’hospitalo-centrisme, revalorisation de la médecine générale… Et surtout du concret !

  • Ce que souhaitent vos représentants pour 2013 !  - 1

    Ce que souhaitent vos représentants pour 2013 !

Si l’année 2012 a marqué un tournant dans la revalorisation de la médecine générale avec notamment l’annonce de la généralisation du forfait médecin traitant, et la création de nouvelles consultations, les syndicats estiment que beaucoup reste à faire. Amélioration des conditions d’exercice des médecins généralistes, refonte du système de soins moins centré sur l’hôpital… Les vœux de vos syndicats pour 2013 sont nombreux. Tour d’horizon.

Pour la CSMF, revaloriser l’ambulatoire

Michel Chassang, président de la CSMF : « Je formule le voeu que la prise de conscience qui est en train de s’opérer aujourd’hui sur la revalorisation de l’ambulatoire et de la médecine de ville continue. Ce recentrage doit également s’opérer à l’hôpital qui doit revenir à son cœur de métier. Plus concrètement, nous souhaitons que l’échéance des engagements pris par les pouvoirs publics soient tenus, comme le versement de la rémunération sur objectifs de santé publique, et la revalorisation du secteur 1, notamment par la mise en place des nouvelles consultations lourdes pour les personnes âgées et les patients insuffisants cardiaques ou ayant des maladies chroniques en sortie d’hôpital. Les négociations qui s’annoncent pour 2013 doivent se traduire concrètement ».

Pour le SML, un nouveau contrat de santé avec les Français

Roger Rua, président du SML : « Nous souhaitons au SML que l’on se mette à la réflexion d’un nouveau contrat de santé avec les Français et les professionnels de santé qui ont été malmenés ces derniers mois. Il faut que cesse ces invectives envers les médecins qui font leur travail du mieux qu’ils peuvent. Il faudrait aussi qu’on aborde le sujet de l’information et de la pédagogie des Français par rapport au système de soins. Il est nécessaire de remettre de l’ordre dans ce système avec l’introduction de plus de prévention avec les professionnels de santé et avec les syndicats. Sur le plan des négociations, nous souhaitons la poursuite des négociations annoncées et d’une vie conventionnelle. Il faudrait aussi que les délais d’application tarifaire, qui sont souvent remis aux calanques grecques et qui font que les confrères ont de moins en moins confiance, soient respectés ».

Pour la FMF, arrêter les effets d’annonce

Jean-Paul Hamon, président de la FMF : « On souhaiterait que le gouvernement arrête de faire du saupoudrage médiatique et qu’il s’attaque au concret du problème de la démographie médicale. Il faudrait pour cela une vraie revalorisation de la médecine générale. C’est la seule solution pour remédier à la chute démographique. Le discours de la ministre de la Santé à Scorbé-Clairvaux dans la Vienne était trop hospitalo-centré. Marisol Touraine pense qu’il faut envoyer les spécialistes hospitaliers dans les zones sous denses. Ce discours doit cesser. Ce serait également bien que l’on arrête avec le « tout maison de santé pluridisciplinaire ». C’est une bonne solution mais pas la seule. Il y a plus de 80% des médecins qui ont un exercice solitaire. Ceux-là sont inquiets. Nous demandons une amélioration de leurs conditions d’exercice avec notamment la création d’un forfait structure ».

Pour MG France, investir sur les soins de premier recours

Claude Leicher, président de MG France : « Nous espérons à MG France pour 2013 que la dégringolade du système de santé et de la médecine générale s’arrête et que le gouvernement mette en œuvre la politique qu’il a annoncé sur le réinvestissement des soins de premier recours. Nous souhaitons que 2013 soit l’année du passage à l’acte. Parce qu’il n’y a pas de raison d’attendre et si nous voulons que cela se fasse l’année prochaine, les négociations sur la rémunération du travail en équipe doivent commencer dès janvier. Financièrement parlant, l’année prochaine est une bonne année pour les médecins généralistes, avec le paiement de la rémunération sur objectifs de santé publique qui interviendra en mars, et le paiement d’une fraction du forfait médecin traitant fin juin. Avec la rémunération du travail collectif et la création d’un forfait structure en plus des nouvelles consultations pour les personnes âgées, on commence à avoir une vraie ossature ».

Caroline Laires-Tavares
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...4

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... 1

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir