Politique - Sondage : inoxydable Marisol Touraine

PolitiqueSondage : inoxydable Marisol Touraine

29.12.2012

La cote de la ministre de la Santé demeure positive, sept mois après sa nomination au gouvernement. Mais les instituts de sondage soulignent aussi un certain déficit de notoriété : environ un tiers des Français connaît encore mal Marisol Touraine.

  • Sondage : inoxydable Marisol Touraine - 1

    Sondage : inoxydable Marisol Touraine

En cette fin 2012, la cote de la ministre de la Santé auprès du grand public est presque inchangée par rapport à sa prise de fonctions avenue de Ségur. Selon le Baromètre Metro-Opinion Way, Marisol Touraine totalisait toujours en décembre 38% de bonnes opinions, soit à peu près le même niveau de Français « satisfaits de son action » que lors de la vague du mois de mai (39%). En outre, la balance des opinions positives (38%) et négatives (33%) lui demeure toujours favorable. Ni le président Hollande, ni le premier ministre Ayrault, ni un bon nombre des poids lourds du gouvernement n’ont cette chance : sept mois après leur prise de fonctions, Montebourg (Redressement productif), Moscovici (Economie), Sapin (Travail), Duflot (Aménagement du territoire) et Peillon (Education) sont en effet tous dans le rouge auprès de l’opinion.

La feuille de route suivie par Marisol Touraine explique peut-être cette bonne tenue dans les études d’opinion. Même si Opinion Way a enregistré une légère baisse des satisfaits en octobre, au moment de l’annonce du PLFSS 2013, l’action de la ministre de la Santé, qui a pour fil rouge l’accès aux soins, semble pour beaucoup expliquer sa bonne tenue dans les médias. Par les temps qui courent, mieux vaut traquer les dépassements d’honoraires ou lutter contre les déserts médicaux que de polémiquer sur les fermetures d’usine, d’augmenter les impôts ou de relever les statistiques du chômage…

La balance est toujours positive, mais...

Plus en détail, dans la dernière vague d’Opinion Way, Marisol Touraine totalise 4% seulement de français « très satisfaits de son action », pour 34% de « plutôt satisfaits », 22% de « plutôt insatisfaits » et 11% de « très insatisfaits » : si l’on ne retient que les opinions extrêmes à son égard, la balance devient donc négative.

Mais c’est surtout son déficit de notoriété que la ministre de la Santé va devoir combler en 2013. Même si les Français ont appris en 2012 à faire connaissance avec elle, près d’un tiers d’entre eux ne semble pas encore bien savoir, ni ce qu’elle fait, ni qui elle est. La vague de décembre d’Opinion Way le confirme : 29% des sondés ne prononcent aucun jugement sur son action, parce qu’ils disent ne pas assez bien la connaître. Dans ce gouvernement, qui a promu pas mal de nouvelles têtes, Marisol Touraine n’est bien entendu pas la seule à avoir ce handicap. Pourtant, certains membres du gouvernement sont parvenus à davantage se faire entendre de l’opinion. Ainsi de Naja Vallaud Belkacem, encore peu connue dans le grand public il y a un an et qui fait partie du tiercé de tête des ministres les plus appréciés du gouvernement, derrière Manuel Valls, et Laurent Fabius.

La dernière livraison du « Tableau de bord » Ifop Paris Match confirme ce paradoxe Touraine dans l’opinion. La ministre figure au 35è rang des personnalités politiques de droite et de gauche, encore assez loin derrière son prédécesseur Xavier Bertrand qui occupe la 24è place. Mais elle a gagné 6 points de bonne opinion depuis le mois de mai et 4 dans la seule vague de début décembre, avec 41% de Français qui ont désormais une « bonne opinion » d’elle : presque le double des 23% de nos concitoyens qui boudent la ministre de la Santé. Pourtant, là encore, un tiers des personnes interrogées ne se prononce pas, faute de connaître suffisamment la ministre de la Santé. Dotée d’un cabinet récemment remaniée, Marisol Touraine va donc devoir en 2013, à la fois poursuivre son combat sur l’accès aux soins, toute en relevant dans les mois qui viennent le défi de la notoriété !

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
hôpital

Les hôpitaux publics rejettent la faute de leur déficit sur les médecins de ville et les mettent en colère

La Fédération hospitalière de France (FHF, hôpitaux publics) a déclenché une polémique, ce lundi, en annonçant que les établissements « devraient connaître un déficit historique de 1,5 milliard d...3

Violences obstétricales : « Les propos de Marlène Schiappa ont été inacceptables ! », selon le Pr Bernard Hédon

Hédon

Cet été, les gynécologues ont été particulièrement « attaqués » par des paroles agressives, jusqu’à qualifier certaines de leurs pratiques... Commenter

Vaccination, l’INSERM s’en mêle

vaccins

« L’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront obligatoires en France sont scientifiquement prouvées. » Dans une note publiée... Commenter

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir