Rétroviseur - 12 mois au fil de l’actualité santé

Rétroviseur12 mois au fil de l’actualité santé

25.12.2012

Du P4P au V Alzheimer, en passant par un nouveau secteur conventionnel et par l’extension du forfait médecin traitant, 2012 aura sans doute été une des plus riches de ces dernières années en matière de changement des règles du jeu tarifaires. C’est, sans doute, une des rares dominantes que l’on peut retirer de 2012, tant l’exercice qui s’achève a pour le reste été chahuté…

  • 12 mois au fil de l’actualité santé - 1

    12 mois au fil de l’actualité santé

Cette année-là en vaut deux en réalité. Jusqu’au printemps, c’est une année pré-électorale, centrée sur la digestion des réformes du précédent quinquennat et notamment la réforme de la sécurité sanitaire dont l’encre était à peine fraîche au premier janvier 2012. La période est aussi marquée par la création in extremis par Xavier Bertrand d’un secteur optionnel mort né après l’échec des négociations sur les dépassements entre caisses et syndicats de médecins.

Plus constructif et plus innovant peut-être : 2012 inaugure un changement de paradigme dans la rémunération des généralistes. Partie intégrante de la nouvelle convention médicale de 2011, le paiement à la performance – P4P pour les initiés – est, en effet, adopté par 97 % de la profession. Dans la foulée, on assiste à un début de diversification de la nomenclature avec l’apparition du V Alzheimer.

À partir de mai, changement de décor et nouveau cap. La gauche au pouvoir met l’accent sur l’accès aux soins. Dès l’été, Marisol Touraine réunit syndicats de médecins, caisses et complémentaires autour d’une même table. Difficiles, ces discussions accoucheront mi-octobre d’une régulation sans précédent des honoraires libres depuis le gel du secteur 2 en 1990. Côté secteur 1 et médecins généralistes, cet avenant n* 8 est aussi une nouvelle étape pour la diversification des tarifs : généralisation du forfait médecin traitant et création d’actes lourds pour les personnes âgées. L’année se clôt par l’ouverture d’un nouveau chantier sur les déserts médicaux (lire page 8) dont il est encore trop tôt pour juger les effets.

Sur le plan médical la rupture semble moins évidente, la logique de « remise à plat » des vérités médicales engagée après l’affaire Médiator se poursuivant au fil des mois. L’année 2012 aura donc surtout été une période de réflexion, comme pour la douleur qui attend toujours son 4e plan. Les guidelines ont penché vers la modération, comme pour le diabète où l’on tend de plus en plus à lever le pied sur les objectifs glycémiques. Et dans certains cas, les autorités temporisent comme pour les nouveaux anticoagulants qui auront dû patienter jusqu’à la fin de l’été pour être enfin remboursés dans la FA, alors même qu’ils constituent sans doute le tournant médical le plus marquant de l’année qui s’achève…

Cliquez ici pour retrouver en pdf les événements marquants de l’année.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir