Réactions - Les syndicats entre curiosité et intérêt

RéactionsLes syndicats entre curiosité et intérêt

13.12.2012

À peine annoncé, le plan contre les déserts médicaux présenté, ce jeudi, par Marisol Touraine, lors d’un déplacement dans la Vienne, a suscité des vives réactions. Les syndicats de jeunes se sont déchaînés sur le réseau social Twitter au fur et à mesure que les propositions étaient déclinées par la ministre de la Santé sur place. Si les remplaçants de ReAGJIR ont accueilli « favorablement » le plan, le SNJMG s’est contenté de relayer les commentaires négatifs par moult RT (re-tweets, ce qui équivaut à la fonction transférer pour les mails, sans pour autant se livrer à titre personnel))… En même temps, le blogueur Borée, toujours à l’affût de l’actualité, a réagi, lui, sur une tonalité plutôt blasée. « Oui, bon, les mesures annoncées par Marisol Touraine vont dans le bon sens. Mais rien de très révolutionnaire. Ça aura du mal à faire rêver » a-t-il tweetté. Plus tard, dans l’après-midi, un communiqué commun de ReAGJIR et des internes de l’ISNAR-IMG saluait l’initiative ministérielle : « les mesures proposées par la Ministre de la Santé vont dans le bon sens », pouvait-on lire.

Du côté des syndicats séniors, la CSMF, a affirmé souhaiter « l’ouverture d’une concertation avec les syndicats médicaux représentatifs, les organisations jeunes et les usagers.» Le syndicat de Michel Chassang reconnaît que le gouvernement a, cette fois aussi, préféré l’incitation à la coercition. Mais, sans citer les ouvertures au salariat, il demande au gouvernement de s’engager «à préserver le modèle libéral de la médecine, sans lequel notre pays serait confronté aux files d’attente qui existent dans les pays où le système de soins est totalement étatisé.»

MG France est moins sur la réserve. Le syndicat de généralistes voit dans les annonces de Marisol Touraine «une incitation très claire à une réforme en profondeur de l'organisation des soins ambulatoires» et «la première étape de la mobilisation générale pour les soins de premier recours». Le syndicat de Claude Leicher n’est d’ailleurs pas loin d’y retrouver sa philiosophie, trouvant dans les mesures annoncées par la ministre les «initiatives soutenues de longue date par MG France». Cependant, MG reste sur sa faim : «il manque aux annonces faites par la ministre de la Santé des précisions sur l’ampleur des moyens financiers qui accompagneront son « Pacte », objecte le syndicat.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 2

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir