Santé publique - Le "oui, mais" du CNGE à la vaccination anti-grippe

Santé publiqueLe "oui, mais" du CNGE à la vaccination anti-grippe

22.11.2012

Alors que s’ouvre aujourd’hui son congrès à Lyon, le Collège national des généralistes enseignants a pris position, jeudi, sur la vaccination anti-grippale. Une intervention qui devrait nourrir les échanges dans les couloirs de ce 12ème congrès, à la tribune duquel interviendra vendredi midi Marisol Touraine.

  • Le "oui, mais" du CNGE à la vaccination anti-grippe - 1

    Le "oui, mais" du CNGE à la vaccination anti-grippe

Une dizaine de jours après une prise de position inattendue sur les traitements du diabète, le Collège National des généralistes Enseignants (CNGE) vient de rendre un deuxième avis qui devrait, lui aussi, faire parler de lui. Alors que les autorités sanitaires (voir l’interview de Michèle Delaunay) insistent pour que les personnes ciblées se fassent vacciner après un hiver 2012 particulièrement meurtrier, le Collège souligne jeudi l’efficacité relative, selon lui, des vaccins contre la grippe et le fait que les études à ce sujet sont, à son sens, mal documentées.

«Les vaccins grippaux (trivalents inactivés) semblent dénués d’effets indésirables graves, mais leur efficacité est limitée. Selon 2 méta-analyses récentes, les vaccins adaptés aux souches circulantes ont une efficacité chez les adultes sains âgés de 18-65 ans estimée à 15 % sur les syndromes grippaux et à 73 % sur les grippes confirmées,» concède d’abord le CNGE. Son communiqué, signé du président du CNGE, le Pr Vincent Renard, et du Dr Caroline Huas estime néanmoins que «les données d’efficacité chez les personnes âgées de plus de 65 ans manquent ou sont biaisées». En outre, le CNGE souligne que «les études observationnelles récentes montrent que la vaccination a un effet sur la mortalité grippale très inférieur à ceux précédemment décrits» et que «les études d’efficacité sont quasi inexistantes chez les enfants de moins 2 ans».

"Efficacité limitée", mais "balance bénéfice/risque favorable»

Au final, la société savante de médecine générale estime que, «même si la vaccination a une efficacité limitée, sa balance bénéfice/risque semble favorable chez les personnes (y compris les enfants de plus de 6 mois) ayant des facteurs de risque de grippe grave.» Et de citer à ce propos, maladies respiratoires chroniques dont l’asthme, maladies cardiaques sévères, affections neuromusculaires graves et déficits immunitaires, ainsi que femmes enceintes, obésité sévère, troubles du rythme graves, maladie coronaire, antécédent d’accident vasculaire cérébral.» Au terme de cette recommandation, le Collège «attire l’attention des autorités de santé sur la nécessité d’une communication plus transparente sur la vaccination contre la grippe et recommande la vaccination grippale pour les patients à risque de complications.» Ses recommandations n’éclaireront guère les prescripteurs sur le cas des personnes de plus de 65 ans (et particulièrement les résidants d’Ehpad) pourtant principales cibles du programme de vaccination chaque année...

Cette nouvelle prise de position du CNGE devrait être abondemment commentée à Lyon dans les couloirs de son 12ème congrès qui a ouvert ses portes ce jeudi 22 novembre et s’achèvera vendredi 23. En moins de deux semaines, le CNGE vient en effet d’égratigner deux catégories d’objectifs figurant dans le P4P des médecins généralistes : dosage de l’Hb1Ac et vaccination anti-grippe des personnes âgées. De quoi fournir peut-être un sujet de discussion avec la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui doit intervenir en fin de matinée vendredi au congrès.

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Le Pr Grimaldi propose d'autoriser les étudiants recalés et « motivés » à s'installer cinq ans dans un désert

Au lendemain des annonces de suppression du numerus clausus et des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), le Pr André Grimaldi, professeur émérite en diabétologie au CHU de la Pitié,...8

Une interne bordelaise lance une websérie sur YouTube pour sensibiliser les étudiants au suicide

.

Pour sensibiliser les étudiants au sujet du suicide, Marine Quéroué, interne en santé publique à Bordeaux, a lancé le 10 septembre une... Commenter

Les généralistes toujours frileux sur la vaccination en pharmacie

vaccination

L’expérimentation pour la vaccination antigrippale en pharmacie va rentrer dans sa deuxième année. Les Hauts-de-France et l’Occitanie vont... 2

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir