Sommeil - SAS, les spécialistes remettent les pendules à l’heure

SommeilSAS, les spécialistes remettent les pendules à l’heure

26.10.2012

Pas si simple le SAS ! Lors du récent congrès de la SFORL, plusieurs spécialistes sont revenus sur les principaux pièges diagnostiques ou thérapeutiques que posent les syndromes d’apnée du sommeil (SAS). Tordant le cou à de nombreuses idées fausses concernant cette affection.

  • SAS, les spécialistes remettent les pendules à l’heure  - 1

Troubles cognitifs, hypertension artérielle, etc. Depuis quelques années le syndrome d’apnée du sommeil est suspecté de tous les maux. Et son traitement paré de toutes les vertus. Mais les choses sont plus complexes comme le montrent les études présentées lors du Congrès de la société française d’ORL (SFORL).

Troubles cognitifs : le SAS accusé à tort ?

Premier cliché mis à mal par le Pr Isabelle Arnulf (Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris ), le lien entre troubles cognitifs et apnées...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
k

Consultations complexes : la Sécu rassure les assurés

Non, les revalos du 1er novembre ne se feront pas sur le dos des assurés ! C'est ce que la Cnamts explique en substance pour rassurer les patients inquiets pour leur portefeuille. La preuve : selon...Commenter

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir