?Santé publique - Douleur : cap sur l’ambulatoire

?Santé publiqueDouleur : cap sur l’ambulatoire

19.10.2012

Plutôt laissée pour compte jusqu’à présent, la prise en charge de la douleur en ambulatoire pourrait bien devenir une priorité, comme l’a laissé entendre la ministre de la Santé, Marisol Touraine, à l’occasion de la 3e Journée mondiale contre la douleur. Avec, en toile de fond, une réflexion plus globale sur l’optimisation du parcours de soins du patient douloureux.

  • Douleur : cap sur l’ambulatoire - 1

Le geste est symbolique. À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la douleur du 15 octobre, Marisol Touraine a choisi de se rendre, non pas dans un centre anti-douleur hospitalier mais dans un service parisien de soins infirmiers à domicile. À travers cette visite, la ministre de la Santé met l’accent sur la prise en charge de la douleur en ambulatoire, longtemps laissée pour compte selon elle.

Elle rejoint sur ce point l’avis du Haut Comité de Santé Publique (HCSP) qui...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Jean-Paul

Contre les déserts, la CSMF appelle les médecins à la « solidarité intergénérationnelle »

« Le médecin est un acteur de la cohésion sociale dans les territoires, [...] nous devons avoir une réflexion sur notre responsabilité collective. » À l'occasion de la présentation de ses vœux, ce...8

300 euros par an pour stationner : les généralistes de Colmar montent au créneau

Voiture

À Colmar (Haut-Rhin), le stationnement « relève de l’exploit ». Et depuis le 1er janvier il en coûte 300 euros par an aux médecins et infirm... 7

Endométriose : la HAS et le Collège des gynécos publient enfin de nouvelles recos

Endométriose

La HAS et le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) viennent de réactualiser et de publier les recommandations... Commenter

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir