Négociations - La cnamts reprend la main sur les revalos du secteur 1

NégociationsLa cnamts reprend la main sur les revalos du secteur 1

15.10.2012

La cnamts fera mercredi des propositions concrètes aux médecins pour revaloriser le secteur 1. C’est ce qu’a annoncé son directeur général samedi dans une interview au journal Le Parisien. Sur la question des tarifs opposables, la Sécu passe aux travaux pratiques, mais son patron concède que rien de bien nouveau ne devrait intervenir avant 2014.

  • La cnamts reprend la main sur les revalos du secteur 1 - 1

    La cnamts reprend la main sur les revalos du secteur 1

"Nous ne sommes pas contre une revalorisation du secteur 1." Frédéric Van Roekeghem a repris l’initiative samedi matin à quelques jours de la date butoir de la fin des négociations avec les médecins libéraux. Dans une interview au Parisien, le directeur général de la Cnamts explique que, lors de l’ultime séance de négociations mercredi sur les dépassements d'honoraires, l'Assurance maladie fera des propositions pour augmenter les honoraires des médecins qui pratiquent les tarifs Sécu : "Nous allons faire des propositions mercredi pour augmenter les honoraires de ces médecins", déclare Frédéric van Roekeghem.

Et de préciser sa pensée : "On peut augmenter les tarifs des actes, mais également des forfaits. Toutefois, compte tenu du contexte et des effets de la rémunération sur objectifs (le P4P des médecins généralistes, Ndlr), rien ne devrait intervenir avant 2014-2015". Selon lui, "il faut par ailleurs trouver un dispositif avec les complémentaires santé afin que cela n'augmente pas le reste à charge des patients".

Le temps presse désormais, car en cas d'échec passé le 17 octobre, la ministre de la Santé Marisol Touraine menace de légiférer. Lundi, elle a réitéré cette menace dans une interview au quotidien Metro. Elle "souhaite évidemment que la négociation aboutisse." Mais "en cas d'échec, je présenterai un amendement à la loi, car il y a un objectif auquel je ne renoncerai pas : que chaque Français puisse trouver près de chez lui un médecin à un tarif acceptable." Dans ce contexte, à quelques jours de l’échéance, il devenait urgent que l’Assurance maladie reprenne la main. Lors d'une précédente réunion jeudi, les complémentaires ont en effet proposé de prendre en charge une partie de ces revalorisations, à condition que les dépassements diminuent et que leur situation financière le permette. Et elles pourraient aussi prendre en charge en partie les revalorisations du secteur 1. L'une des pistes à l'étude serait qu'elles contribuent à la rémunération sur objectifs des médecins.

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ordonnance

1 476 comprimés d'anxiolytiques délivrés en 15 jours : un généraliste dénonce les failles des ordonnances sécurisées

Pour le Dr André Linka, généraliste à Istres, c’est l’ineptie de trop. Le médecin a envoyé en juin une lettre ouverte à Agnès Buzyn, au patron de l'Assurance-maladie Nicolas Revel, à l'Ordre des...8

Encéphalite à tiques : rupture de stock des vaccins pour enfants

encéphalite à tiques

L'unique vaccin pour prévenir les encéphalites à tiques chez l'enfant, recommandé pour certains voyages, est en rupture de stock jusqu'à... Commenter

Grippe : une couverture vaccinale d'environ 20% chez le personnel en Ehpad

Ehpad

En 2010, la mise en place d'un dispositif de surveillance spécifique de la grippe dans des établissements d'hébergement pour personnes... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir