Sécu, santé - Tabac, PLFSS, surirradiés : un lundi placé sous le signe de l’actualité santé

Sécu, santéTabac, PLFSS, surirradiés : un lundi placé sous le signe de l’actualité santé

30.09.2012

Ce 1er octobre, le monde de la santé fait en quelque sorte sa rentrée. Trois évènements majeurs sont en effet attendus dans la journée : outre une hausse historique des prix des cigarettes dans les bureaux de tabac, le suspense doit être levé sur le budget de la Sécu pour l’an prochain et les victimes du procès d’Epinal auront pour la première fois la parole.

  • Tabac, PLFSS, surirradiés : un lundi placé sous le signe de l’actualité santé - 1

    Tabac, PLFSS, surirradiés : un lundi placé sous le signe de l’actualité santé

Ce lundi 1er octobre sera à marquer d’une pierre blanche pour l’actualité sanitaire. Trois évènements concernant la santé ou la Sécu sont à l’ordre du jour : hausse des prix du tabac, présentation du PLSS 2013 et pour la première fois, témoignages à la barre des victimes du procès d’Epinal.

Lundi matin : Nouvelle hausse du prix du tabac:

C’est la hausse la plus importante depuis 2003/2004. Tabac à rouler ou cigarettes manufacturées, tous les produits du tabac vont augmenter d'au moins 6,5% et plus aucun paquet ne sera vendu à moins de 6,10 euros. Dès lundi, tous les paquets de cigarettes seront vendus 40 centimes plus cher. Les paquets premier prix (Gauloises Blondes) seront à 6,10 euros. La marque la plus vendue (Marlboro, près de 25% de parts de marché) sera vendue 6,60 euros. Pour le haut de gamme, il faudra débourser plus de 7 euros. Le paquet de tabac à rouler de 30 grammes augmente lui de 60 centimes, avec un prix plancher à 6,45 euros. Ces augmentations pourraient rapporter un milliard d'euros supplémentaire à l'Etat, à volume de vente constant. Une telle hausse reste insuffisante pour les associations anti-tabac et trop forte pouir les buralistes qui craignent un report des achats des fumeurs français vers les buralistes étrangers, ou vers du tabac de contrebande.

Lundi midi: Le budget de la Sécu dévoilé

Les comptes du régime général de la Sécurité sociale seront présentés lors de la Commission des comptes de la Sécurité sociale qui se réunit lundi matin. La Sécu n'a pas connu l'équilibre depuis 2001 et ses comptes ont même atteint en 2010 un déficit historique de 23,9 milliards d'euros. En 2011, il avait été ramené à 17,4 milliards. Selon les prévisions du gouvernement, publiées en juillet, le déficit devrait avoisiner 14,7 milliards d'euros en 2012.

A l’issue de cette réunion, Marisol Touraine, sa ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay et son homologue de Bercy, Jérôme Cahuzac devraient dévoiler vers midi les grandes lignes du PLFSS 2013. Pour 2013, le gouvernement entend limiter le déficit du régime général à 11 milliards d'euros environ. On sait que l’Ondam devrait afficher une progression de 2,7% l’an prochain. Et on suppose que l’évolution devrait pour une fois être égalitaire entre le ville et l’hôpital. Les mesures qui seront annoncées lundi permettront d'apporter des recettes supplémentaires pour un montant d'environ 4 milliards d'euros :

les retraités imposables seront mis à contribution, les travailleurs indépendants aussi, une augmentation des taxes sur la bière et le tabac est prévue et la dérogation des Français travaillant en Suisse, qui leur permet de ne pas cotiser à l'Assurance maladie, sera abrogée. Le gouvernement souhaiterait contenir le déficit de la branche maladie à moins de 5 milliards d'euros (contre 6,7 milliards en 2012), notamment en poursuivant les baisses de prix des médicaments et les efforts sur la consommation des génériques.

Lundi après-midi: les victimes d’Epinal ont la parole

Le procès du plus grave accident de radiothérapie survenu en France, à l'hôpital d'Epinal entre 2001 et 2006, s’est ouvert lundi dernier. Après les experts la semaine passée, le procès donnera la parole cette semaine à une vingtaine de victimes qui témoigneront à partir de cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris qui juge sept prévenus dont deux médecins et un radiophysicien. Les victimes viendront témoigner de leur souffrance : violentes douleurs au niveau du rectum ou de la vessie, hémorragies, incontinence...

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Strasbourg

À Strasbourg, des généralistes réunis pour une formation, confinés pendant la fusillade

Les médecins du syndicat Agjir, antenne locale alsacienne de ReAGJIR, le regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants, réunis mercredi soir à Strasbourg, devaient vivre...Commenter

Dépistage des cancers cutanés : le seul examen visuel ne suffit pas

Mélanome malin

À l’heure où s’ouvre à Paris le congrès annuel de la société française de dermatologie, cette revue Cochrane tombe à pic. Selon la conclusio... Commenter

Après l'enquête ‘Implant Files’, les industriels répondent

Radiographie du thorax d'un homme atteint de cardiomégalie montrant un pacemaker ou stimulateur cardiaque

Suite à l’enquête journalistique internationale « Implant Files » dénonçant les défauts d’évaluation, de surveillance et de traçabilité des... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir