Journée nationale - Du nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate

Journée nationaleDu nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate

18.09.2012

L’arsenal thérapeutique s’enrichit : de nouveaux anti-androgènes permettent désormais de vaincre l’hormono-résistance qui s’installe inéluctablement chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate. En amont de la journée nationale de jeudi prochain, les experts de l’Association française d’Urologie rappellent l’importance de diagnostiquer les cancers au stade local, au delà duquel aucune guérison n’est possible.

  • Du nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate - 1

    Du nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate

Dans les cancers avancés de la prostate, de nouvelles solutions thérapeutiques sont désormais disponibles pour les tumeurs qui échappent à la castration chirurgicale ou chimique. « Au bout d’un certain temps d `évolution, il y a un hormono-échappement et de nouveaux traitements peuvent lutter contre cette résistance », a indiqué le Pr Laurent Salomon (Henri Mondor, Créteil) lors de la présentation de la Journée nationale de la prostate du 20 septembre prochain organisée par l’Association Française d’Urologie (AFU). L’acétate d’abitérone (Zytiga), qui agit en bloquant une enzyme impliquée dans la synthèse de la testostérone, a démontré qu’il permettait, en association avec des corticoïdes, d’augmenter de 4 mois la survie pour atteindre 15 mois contre 11,2 mois dans ces stades évolués.

L’essai publié dans The Lancet Oncology du 18 septembre dernier, a été mené sur 1195 patients atteints d’un cancer prostatique métastatique résistant à l’hormonothérapie et en progression après un traitement par docetaxel, confirme que l’acétate d’abitérone prolonge la survie, de 5 mois en l’occurrence. Co-auteur de l’étude, le Dr Karim Fizazi (Institut Gustave Roussy, Villejuif) précise qu’ « à la différence des traitements classiques, l’abitérone et la prednisone peuvent être administrés per os, ce qui est un bénéfice additionnel pour les patients et les cliniciens ».

Le « superandrogène », l’enzatulamide, qui bloque totalement les récepteurs aux androgènes, est aussi associé à une augmentation de survie de 5,2 mois. Il sera bientôt commercialisé. Ces avancées pas à pas améliorent le pronostic. « Certains patients bénéficient des progrès successifs » a aussi précisé le Pr Salomon.

Reste que la protection osseuse doit être envisagée tôt pour améliorer la qualité de vie. En effet, la castration hormonale a tendance à fragiliser l’os et les métastases osseuses fréquentes dans ce type de cancer sont sources de douleurs, de fractures, de compression voire de paraplégie. A côté du soleil, de la vitamine D et de l’exercice, l’acide zolédronique et le dénosumab sont, à ce titre, de nouvelles options. Le Pr Laurent Salomon a indiqué : « l’étude avec l’acide zolédronique montre qu’il réduit les évènements osseux dans le cancer métastatique ».

En commentaire du slogan de la Journée nationale de la prostate, « Evitons les raccourcis », le Pr Thierry le Bret (Hôpital Foch, Suresnes), avertit que, « le cancer de la prostate n’est guérissable qu’au stade local. Au-delà, il n’y a plus de guérison, on peut juste freiner la progression. » Si les urologues ne souhaitent pas relancer la polémique, ils pointent aussi le risque qu’il y aurait à abandonner toute stratégie individuelle de dépistage du cancer de la prostate. Dépister ne signifie pas obligatoirement traiter.

Dr Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Vincent Renard

[VIDEO] Congrès des généralistes enseignants « L'injonction d'obligation vaccinale fait le lit des mouvements antivaccins », selon le patron du CNGE

Congrès du CNGE jour 2. La grande plénière d'aujourd'hui est consacrée à un sujet qui agite l’opinion publique, le monde médical et le collège des généralistes enseignants : l’extension de l...2

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux-0

  Ce n’est pas la première fois que l’on effectue une greffe de peau entre jumeaux homozygotes, mais jamais, une telle opération n’a... Commenter

Les déserts médicaux disparaîtront d'ici « 7 à 8 ans » sans conventionnement sélectif, prédit le Dr Philippe Vermesch (SML)

Philippe Vermesch

Invité à débattre de la désertification médicale mercredi sur Public Sénat, le Dr Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins... 5

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir