Journée nationale - Du nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate

Journée nationaleDu nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate

18.09.2012

L’arsenal thérapeutique s’enrichit : de nouveaux anti-androgènes permettent désormais de vaincre l’hormono-résistance qui s’installe inéluctablement chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate. En amont de la journée nationale de jeudi prochain, les experts de l’Association française d’Urologie rappellent l’importance de diagnostiquer les cancers au stade local, au delà duquel aucune guérison n’est possible.

  • Du nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate - 1

    Du nouveau dans les cancers métastatiques de la prostate

Dans les cancers avancés de la prostate, de nouvelles solutions thérapeutiques sont désormais disponibles pour les tumeurs qui échappent à la castration chirurgicale ou chimique. « Au bout d’un certain temps d `évolution, il y a un hormono-échappement et de nouveaux traitements peuvent lutter contre cette résistance », a indiqué le Pr Laurent Salomon (Henri Mondor, Créteil) lors de la présentation de la Journée nationale de la prostate du 20 septembre prochain organisée par l’Association Française d’Urologie (AFU). L’acétate d’abitérone (Zytiga), qui agit en bloquant une enzyme impliquée dans la synthèse de la testostérone, a démontré qu’il permettait, en association avec des corticoïdes, d’augmenter de 4 mois la survie pour atteindre 15 mois contre 11,2 mois dans ces stades évolués.

L’essai publié dans The Lancet Oncology du 18 septembre dernier, a été mené sur 1195 patients atteints d’un cancer prostatique métastatique résistant à l’hormonothérapie et en progression après un traitement par docetaxel, confirme que l’acétate d’abitérone prolonge la survie, de 5 mois en l’occurrence. Co-auteur de l’étude, le Dr Karim Fizazi (Institut Gustave Roussy, Villejuif) précise qu’ « à la différence des traitements classiques, l’abitérone et la prednisone peuvent être administrés per os, ce qui est un bénéfice additionnel pour les patients et les cliniciens ».

Le « superandrogène », l’enzatulamide, qui bloque totalement les récepteurs aux androgènes, est aussi associé à une augmentation de survie de 5,2 mois. Il sera bientôt commercialisé. Ces avancées pas à pas améliorent le pronostic. « Certains patients bénéficient des progrès successifs » a aussi précisé le Pr Salomon.

Reste que la protection osseuse doit être envisagée tôt pour améliorer la qualité de vie. En effet, la castration hormonale a tendance à fragiliser l’os et les métastases osseuses fréquentes dans ce type de cancer sont sources de douleurs, de fractures, de compression voire de paraplégie. A côté du soleil, de la vitamine D et de l’exercice, l’acide zolédronique et le dénosumab sont, à ce titre, de nouvelles options. Le Pr Laurent Salomon a indiqué : « l’étude avec l’acide zolédronique montre qu’il réduit les évènements osseux dans le cancer métastatique ».

En commentaire du slogan de la Journée nationale de la prostate, « Evitons les raccourcis », le Pr Thierry le Bret (Hôpital Foch, Suresnes), avertit que, « le cancer de la prostate n’est guérissable qu’au stade local. Au-delà, il n’y a plus de guérison, on peut juste freiner la progression. » Si les urologues ne souhaitent pas relancer la polémique, ils pointent aussi le risque qu’il y aurait à abandonner toute stratégie individuelle de dépistage du cancer de la prostate. Dépister ne signifie pas obligatoirement traiter.

Dr Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

Infirmière en pratique avancée : la profession dénonce un dispositif trop « hospitalier » et rectifie le décret

D'ici quelques jours, le ministère de la Santé devrait remettre aux syndicats de médecins une nouvelle version du décret encadrant les Infirmières en pratique avancée (IPA). Fustigée par l'ensemble...1

Épidémie de rougeole, où en est-on ?

Virus de la rougeole

On en parle moins, cependant l'épidémie de rougeole sévit toujours en Fance, puisque d'après le dernier bulletin hebdomadaire publié hier... 1

Agnès Buzyn, femme politique la plus influente du premier trimestre 2018

Agnès Buzyn

Stratégie de transformation du système de santé, plan prévention, financement des Ehpad… Depuis le début de l'année, Agnès Buzyn est sur... 1

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir