Trou de la Sécu - Pas d’équilibre avant... 2019

Trou de la SécuPas d’équilibre avant... 2019

13.09.2012

Comme d’habitude lorsqu’elle livre son rapport annuel sur la Sécurité sociale, la "Vielle dame de la rue Cambon" joue les pisse-vinaigres et casse l’ambiance... Au rythme actuel d’évolution des dépenses, il n’y aura en effet pas d’équilibre des comptes avant 7 ans, selon la Cour des comptes. Dans son rapport, elle constate que le déficit 2012 du régime général devrait être supérieur à celui prévu il y a un an: 14,7 milliards d'euros contre 13,8 milliards, alors même que les deux plans de rigueur successifs du gouvernement Fillon devaient le ramener sous la barre des 14 milliards. Ce ne sera pas le cas et le budget rectificatif estival du gouvernement Ayrault n'empêchera pas le fameux "trou de la Sécu" de se creuser à nouveau. D'où le message de l'institution: «l'essentiel du chemin pour parvenir à l'équilibre des comptes sociaux reste à faire». Parmi les mesures à prendre, la cour estime que les dépenses de santé doivent être réduites. Certes, l’Ondam avait été drastiquement baissé pour la première fois à 2,5% par le gouvernement précédent pour 2012 et il devrait être respecté pour la troisième année consécutive. Mais pour 2013, l'exécutif socialiste l'a remonté à 2,7%. Avec un tel objectif, pas d'équilibre des comptes avant 2019, estime la Cour qui préconise un Ondam à 2,4% entre 2014 et 2017 pour un retour à l'équilibre en 2017, soit la même année que pour l'équilibre envisagé pour l'ensemble des comptes publics. Avec un tel traitement de choc, l'assurance maladie serait excédentaire d'environ 7 milliards en 2020, selon la Cour.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir