Toxicomanie - Faut-il ouvrir des salles de shoot en France ?

ToxicomanieFaut-il ouvrir des salles de shoot en France ?

30.08.2012

Le débat sur les salles d’injection de drogue vient d’être relancé par Jean-Marie Le Guen. Le député socialiste et adjoint au Maire de Paris, a demandé au gouvernement, dans une interview publiée hier, mercredi, dans "Le Parisien", d’autoriser la mise en place de ces salles réservées aux toxicomanes. Des propos qui n’ont pas tardé à susciter des vives réactions au sein de la sphère politique...

  • Faut-il ouvrir des salles de shoot en France ? - 1

    Faut-il ouvrir des salles de shoot en France ?

Le débat en soi n’est pas nouveau. Ce n’est pas la première fois, en effet, que Jean-Marie Le Guen prône l’ouverture de salles de shoot. Pourtant, les réactions sont toujours aussi vives et tranchées entre les partisans du "oui" et leurs détracteurs. Les premiers assurent que ces salles permettraient aux toxicomanes de se piquer dans des conditions sanitaires acceptables. Ils bénéficieraient, en effet, d’un encadrement médical.

Dans une interview publiée hier, mercredi, dans les colonnes du " Parisien", l’élu, un temps qu’on voyait au poste de ministre de la Santé, avant la nomination de Marisol Touraine, dénonce une augmentation préoccupante de la consommation d’héroïne et demande au gouvernement l’ouverture de salles d’injection. Selon lui « il y a urgence ».

Un constat également partagé par plusieurs associations, dont Médecins du Monde, Act-Up, Sidaction qui parlent, comme lui, d’« urgence sanitaire ». Dans un communiqué commun elles réitèrent leur demande d’ « ouverture de salles de consommation à moindre risque (SCMR) ». Les militants soulignent, en effet, que, « grâce à un environnement sécurisé », certains risques associés à la consommation de drogues, comme la transmission du sida, de l’hépatite C ou les overdoses, seraient réduits.

Du côté des politiques, la proposition est loin de faire l’unanimité. Si Jean-Vincent Placé, président du groupe EELV au Sénat, n’a pas tardé à apporter son soutien à Jean-Marie Le Guen, l’UMP reste hostile à l’ouverture de ces salles, prônant la prévention de la toxicomanie plutôt que son encadrement alors que plusieurs personnalités de droite, comme Roselyne Bachelot, Jean-Claude Gaudin ou Nadine Morano appuient les associations. En même temps, l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Hervé Morin, aujourd’hui président du nouveau centre dit "oui" à des centres supervisés : « la priorité de ces salles est d’entrer en contact avec ces usagers, souvent des populations très marginalisées et précarisées, afin de les orienter à terme vers des traitements » affirme-t-il. Aucune ouverture, sur le sujet, du côté du FN. Son vice-président, Florian Philippot a parlé, lui, d’une « position aussi délirante qu’irresponsable ».

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
MAPA

HTA, avantage à la MAPA !

Une étude du NEJM publiée hier vient confirmer à grande échelle la supériorité pronostique de la mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) par rapport à la prise de tension en...1

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 3

Ses arrêts de travail mis sous tutelle, un généraliste « heureux » déplaque

AT

« Ce sont 40 ans de bonheur, de doutes, de grandes joies mais aussi de moments douloureux qui prennent fin. Merci à vous, et bon vent à tous... 7

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir