Transplantation - La greffe de rein, aussi bien avec des donneurs âgés

TransplantationLa greffe de rein, aussi bien avec des donneurs âgés

21.08.2012

La transplantation rénale de donneurs vivants de plus de 50 ans donne d’aussi bons résultats à cinq ans chez le receveur sans compromettre la santé rénale du donneur. Une étude de suivi à cinq ans est rassurante sur la qualité des greffons

  • La greffe de rein, aussi bien avec des donneurs âgés - 1

    La greffe de rein, aussi bien avec des donneurs âgés

Selon un article de la revue Transplantation de l’équipe de Vinod Balachandran daté du 13 Août, la greffe de rein d’un donneur vivant âgé de plus de 50 ans fait aussi bien que la greffe de rein de donneur plus jeune. A cinq ans, les résultats fonctionnels de la greffe sont identiques que le donneur soit jeune ou plus âgé. C’est une bonne nouvelle au moment où la pénurie de donneurs d'organes par rapport à l'augmentation du nombre de patients inscrits sur les listes de transplantation est responsable d'un allongement de la durée d'attente de greffe.

L’étude a comparé le résultat de 143 greffes faites avec des donneurs vivants de plus de 50 ans avec 319 receveurs de greffons de donneurs jeunes. La moyenne des donneurs jeunes était de 37 ans et celle des donneurs âgés de 58 ans, donc relativement jeunes.

A cinq ans, la survie était de 91,3 % chez les receveurs de greffons de donneurs âgés et de 95,4 % pour les receveurs de greffons de donneurs jeunes, soit une différence non significative. La survie du greffon était de respectivement 93,7 % et de 95,4 %. Les taux de complications et les taux de rejet étaient comparables dans les deux groupes. Les donneurs plus âgés avaient initialement une fonction rénale moins bonne que les jeunes, « ce qui nécessite un bon appariement donneur/receveur » mais les auteurs n’ont pas constaté de déclin de la fonction rénale des donneurs trois ans après le don d’organe. La greffe de rein de donneurs vivants de plus de 50 ans est donc une bonne alternative.

Pour les auteurs, il s’agit de la plus grande analyse monocentrique comparative sur la greffe de rein avec donneur vivant âgé qui permet d’espérer une réponse à la pénurie d’organe.

Actuellement, il n’ y a pas d’âge limite pour donner son rein. « Pour les donneurs comme pour les receveurs, les médecins auront plus tendance à parler d'âge " biologique ", c'est à dire l'état de santé du patient et seuls des examens approfondis pourront permettre aux équipes médicales de se prononcer » peut on lire sur le site Renaloo. Selon des chiffres de 2009, 25 % des donneurs de rein avaient plus de 60 ans, 12 % plus de 65 ans. En général, les résultats sont un peu moins bons qu'avec des organes prélevés chez des sujets plus jeunes.

Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...15

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 10

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir