Addiction - Les dérivés du khat classés stupéfiants

AddictionLes dérivés du khat classés stupéfiants

16.08.2012

Le Ministère de la santé a décidé de classer comme stupéfiants l’ensemble des drogues de synthèse de la famille des cathinones par arrêté publié au Journal Officiel du 2 août 2012. Des intoxications graves ont déjà été rapportées.

  • Les dérivés du khat classés stupéfiants - 1

    Les dérivés du khat classés stupéfiants

La cathinone est une substance provenant des feuilles de l’arbuste africain Catha edulis ou pouvant être synthétisée chimiquement. Il s'agit d'un alcaloïde avec des propriétés proches de celles des amphétamines.

Selon le communiqué de presse ANSM/DGS du 16 Août, la surveillance réalisée par le réseau national d’addictovigilance indique que la consommation des cathinones est en augmentation en France et en Europe. Devant l’apparition de cas d’intoxication, parfois graves, l’ANSM met en garde les usagers sur la toxicité présentée par ces drogues et maintient une surveillance renforcée.

Selon l’observatoire européen des drogues et des toxicomanies, « En fonction de la substance particulière, les effets seraient similaires à ceux de la cocaïne, de l’amphétamine ou de la MDMA ». Toujours selon l’observatoire, « comme pour la cocaïne, l’euphorie très intense (état de «high») procurée par la méphédrone est de courte durée. Par conséquent, les usagers peuvent consommer plusieurs doses à la suite, jusqu’à 1 g en une session ».

La consommation de ces substances peut être dangereuse avec, en particulier, des accidents cardiaques et neurologiques. Et ce d’autant que les cathinones sont souvent consommées avec de l’alcool ou d’autres stupéfiants (cocaïne, cannabis, kétamine, MDMA). Les effets négatifs les plus fréquemment rapportés sont une agitation, des palpitations, une tachycardie, des vomissements et des maux de tête. La cathinone peut être synthétisée et est commercialisée de manière illicite sous forme de comprimés, vendus pour des propriétés excitantes et aphrodisiaques. Pour contourner d’éventuels contrôles, les fournisseurs de dérivés de cathinone les vendent aussi sous diverses appellations (par exemple Explosion, Blow, Recharge, etc.), en tant que «substances fertilisantes» ou «sels de bain».

Au niveau européen, le Royaume-Uni a déjà mis en place un classement de ces substances. En France, certaines cathinones étaient déjà inscrites sur la liste des stupéfiants ou sur la liste des psychotropes. Toutefois, l’apparition de nouvelles cathinones substituées ainsi que les similarités de structure chimique entre les différentes molécules de cette classe produisant des effets pharmacologiques et toxicologiques proches et la survenue de cas d’intoxication, parfois graves, ont conduit le Ministère chargé de la Santé à classer l’ensemble de cette famille de substances sur la liste des stupéfiants. Cette décision fait suite à la proposition du directeur général de l’ANSM après avis de la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes et repose sur les critères établis par l’OMS pour l’examen des substances psychoactives en vue d’un contrôle international.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Vincent Renard

[VIDEO] Congrès des généralistes enseignants « L'injonction d'obligation vaccinale fait le lit des mouvements antivaccins », selon le patron du CNGE

Congrès du CNGE jour 2. La grande plénière d'aujourd'hui est consacrée à un sujet qui agite l’opinion publique, le monde médical et le collège des généralistes enseignants : l’extension de l...Commenter

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux

Pr Maurice Mimoun

Ce n’est pas la première fois que l’on effectue une greffe de peau entre jumeaux homozygotes, mais jamais, une telle opération n’avait été... Commenter

Les déserts médicaux disparaîtront d'ici « 7 à 8 ans » sans conventionnement sélectif, prédit le Dr Philippe Vermesch (SML)

Philippe Vermesch

Invité à débattre de la désertification médicale mercredi sur Public Sénat, le Dr Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins... 1

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir