3 questions au Pr Éric Caumes* - « Dans un contexte de retour de voyage, toute infection même banale doit retenir l’attention »

3 questions au Pr Éric Caumes*« Dans un contexte de retour de voyage, toute infection même banale doit retenir l’attention »

09.08.2012

En quoi les bactéries multirésistantes concernent-elles les généralistes ?

Pr Eric Caumes. Le portage de germes multirésistants ne concerne pas le médecin généraliste dans le sens où le risque de diffusion se situe principalement dans les unités de soin. En revanche, une infection par BMR le concerne directement : une infection cutanée au retour de voyage doit faire penser à un SARM, une infection urinaire au retour d’Inde doit faire penser à un Escherichia coli potentiellement résistant aux céphalosporines, voire aux carbapénèmes?; une gonococcie peut être résistante aux fluoroquinolones et demain aux céphalosporines. Ainsi toute infection courante qui apparaîtrait au médecin généraliste comme banale, car d’allure communautaire, doit retenir son attention dans un contexte de retour de voyage.

Faut-il alors effectuer un prélèvement ?

Oui, les prélèvements microbiologiques doivent être effectués pour renseigner la sensibilité du germe.

En effet, ces bactéries importées ont de grandes chances d’être résistantes et peuvent déclencher des infections dans les six mois à un an suivant le retour. Le message clé est qu’il faut, dans ce cas, prélever les malades.

Peut-on garder ces patients en ville ?

Les généralistes peuvent garder ces malades en ville mais doivent tenir compte de cette résistance potentielle dans leur prescription d’antibiotiques. Par exemple, pour une infection cutanée présumée à staphylocoques, en n’utilisant pas une pénicilline M mais plutôt la pristinamycine qui couvre en général les SARM en milieu communautaire. Il faut ensuite impérativement récupérer l’antibiogramme après 48h et être prêts à reconsidérer son choix antibiotique si besoin puis surveiller les malades avec une attention accrue.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 3

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 2

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir