Un film, un médecin - Les Orgueilleux

Un film, un médecinLes Orgueilleux

08.08.2012
  • Les Orgueilleux - 1

    Les Orgueilleux

Réalisateur

Yves Allégret (avec Rafael E. Portas)

Scénario

Yves Allégret, Pierre Bost, Jean Aurenche, d’après une nouvelle de Jean-Paul Sartre

Musique

Paul Misraki et Gonzalo Curiel

Format et durée

Noir et Blanc, 4:3, 35 mm, 95 minutes

Distribution

Michèle Morgan (Nellie)

Gérard Philipe (George)

Carlos Lopez Moctezuma (le docteur)

Victor Manuel Mendoza (Don Rodrigo)

Michèle Cordoue (Anna)

L’histoire

A Alvarado, un village côtier mexicain, près de Veracruz, Nellie cherche un médecin pour son mari malade. elle croise Georges, un ex-médecin qui oublie sa déchéance dans l’alcool. Mais il n’aura pas le temps de soigner lemari mort des suites d’une méningite cérébro-spinale. Nellie est troublée par le manque de tristesse qu'elle ressent. Le cas de méningite n'était pas isolé et l’épidémie s’étend. Nellie s'installe à l'hôtel le temps d'essayer de rapatrier le corps de son mari en France, mais pour des raisons sanitaires celui-ci sera enterré sur place. Elle est d'autant plus perdue que la disparition du porte-feuille de son mari la laisse sans ressources dans un pays inconnu. Elle doit subir une douloureuse vaccination anti-méningitique par ponction lombaire. Don Rodrigo, le patron de l'hôtel, lui fait une cour insistante et s'amuse de Georges, toujours en quête d'un verre ou d'une bouteille de Téquila. Georges était auparavant médecin, mais suite au décès de sa femme lors d'un accouchement qu'il a lui-même assisté, il n'a plus cessé de boire. Nellie fait preuve de plus en plus d'attention à son égard. Dans le village mis en quarantaine, l'angoisse monte, les gens cherchent à fuir : l'infirmier (cependant vacciné…) est touché par la maladie. À la demande du Docteur, et réveillé par l'amour de Nellie, Georges accepte de ne pas boire et de construire une infirmerie de fortune dans son quartier, afin de sauver des vies.

Autour du film

- Martin Scorsese est un admirateur de ce film. Il explique que l’érotisme des scènes où Michèle Morgan, en tenue légère se passe des glaçons sur le visage et le buste et se rafraîchit les jambes avec un ventilateur a troublé son adolescence.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Pétition

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas (Seine-Saint-Denis), Madeline Da Silva,  a lancé une pétition pour...8

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Canicule

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par... 6

Les IPA démarrent leur formation, leur statut et rémunération restent flous

Table ronde de l'Ordre infirmier sur les Infirmiers en pratique avancée

Très attendues, les formations des infirmières en pratique avancée (IPA) ont débuté début septembre dans les Universités d'Aix-Marseille et... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir