Un film, des médecins - M.A.S.H.

Un film, des médecinsM.A.S.H.

17.07.2012
  • M.A.S.H. - 1

    M.A.S.H.

Réalisation

Robert Altman

Année de réalisation

1970

Durée

116 minutes

Scénario

Ring Lardner, Jr., d'après le roman de : Richard Hooker

Production

Ingo Preminger

Musique

Johnny Mandel

Distribution

Donald Sutherland (Capitaine Benjamin Franklin « Hawkeye » [Œil de lynx] Pierce)

Elliott Gould (Capitaine John Francis Xavier « Trapper John » McIntyre, chirurgien chef)

Tom Skerritt (Capitaine Augustus Bedford « Duke » Forrest)

Sally Kellerman (Major-Infirmière en chef Margaret « Hot Lips » [Lèvres en feu] O'Houlihan)

Robert Duvall (Major Franck Burns)

Jo Ann Pflug : (Lieutenant « Hot Dish » [Plat chaud])

René Auberjonois (Père John Patrick « Dago Red » Mulcahy [Gros qui tache])

Un film qui a collectionné les récompenses

Palme d'or du Festival de Cannes 1970

Golden Globe du meilleur film en 1971

Golden Globe de la meilleure musique de film en 1971

Nommé dans cinq catégories aux Oscars (dont image, réalisateur, meilleur second rôle féminin, édition), M.A.S.H. n'en remporta finalement qu'un seul, remis à Ringgold Wilmer Lardner Jr. pour son adaptation du roman de Richard Hooker.

L’histoire

En pleine guerre de Corée, trois jeunes chirurgiens militaires, allergiques à toute forme d'autorité, antimilitaristes, noceurs, aimant avant tout l'alcool et les femmes, débarquent dans une antenne médicale de l'armée de terre, le MASH 4077, organisant une vie parallèle à l’intérieur du camp et y faisantsouffler un vent de folie subversive...

Autour du tournage

- L’acronyme M.A.S.H. signifie Mobile Army Surgical Hospital. Il s'agit du nom de l'hôpital chirurgical de l'armée américaine en campagne.

- En raison du contexte international, marqué par l'intervention américaine au Vietnam, Ringold Wilmer Lardner Jr., victime de la Chasse aux Sorcières et du sénateur McCarthy dans les années 1950, éprouva de nombreuses difficultés à trouver un réalisateur apte à porter à l'écran son scénario. Une foils MASH sorti, il désavoua le film, car au stade du final cut il ne restait plus que quelques bribes de son scénario original.

- Burt Reynolds fut d’abord pressenti dans le rôle du capitaine Trapper John, mais ce dernier déclina l'offre de Robert Altman. Le rôle est finalement tenu par Elliott Gould, l’un des acteurs fétiches de Altman puisqu’ils tournèrent ensemble , outre M.A.S.H. (1970), Le Privé (1973), California split (1974), Nashville (1975) et The Player (1992).

- Elliott Gould et Donald Sutherland se plaignirent auprès des studios de la 20th Century Fox, Robert Altman filmant trop les seconds rôles à leur goût.

- M.A.S.H. fut interdit dans les cinémas des forces armées américaines en raison de son côté irrévérencieux à l'égard de l’armée américaine. P

- Le film ne fut pas distribué en Israël à cause des scènes de chirurgie quelque peu sanglantes.

- M.A.S.H. sortit en salles la même année que Catch 22, autre satire féroce de la guerre signée Mike Nichols, avec notamment Orson Welles. En constatant le succès de son film, Robert Altman mit une bannière dans son bureau sur laquelle était inscrit Caught-22 (littéralement « attrapé 22 »).

- Le film totalisa 3 647 656 entrées lors de sa sortie en France, sixième film le plus vu cette année-là.

- Corollaire du succès de M.A.S.H., deux séries télévisées virent le jour : l'une tout simplement intitulée MASH en 1972 et l'autre, After MASH, diffusée à partir de 1983 aux Etats-Unis.

- Ingo Preminger, le producteur du film n'est autre que le frère d'Otto Preminger.

Les critiques

Le scénario de Ring Lardner Jr avait été refusé partout. Robert Altman en fit un succès mondial, témoin de la contre-culture qui s'opposait alors à la guerre du Vietnam et prônait la liberté sexuelle. Vigoureusement antimilitariste, le film brocarde la stupidité des états-majors, sans occulter les horreurs du conflit. Aujourd'hui, alors que le cinéma américain s'est réconcilié avec son armée, il n'est pas déplaisant de retrouver cette bruyante BD hostile au politiquement correct. Mais c'est surtout une comédie. Les amours de Robert Duvall et de Sally Kellerman font partie des moments d'anthologie de cette « hénaurme » satire, qui raflera la Palme d'or à Cannes en 1970 (Télérama)

Un film qui fit sensation parle cynisme et la verdeur des propos, par le joyeux esprit d’anarchie que font souffler sur le camp nos trois gaillards, notamment lorsqu’ils branchent la radio du camp où s’ébattent un chirurgien incapable et une ravissante major oo lorsqu’ils truquent un match de football pour faire perdre son pari au général. Mot de la fin de l’un d’eux qui vient d’être démobilisé : « Putain d’armée ! » (Guide des films, coll. Bouquins, ed. Robert Laffont).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir