En direct de Nice - Ouverture en fanfare pour la 6ème édition du Congrès de la médecine générale

En direct de NiceOuverture en fanfare pour la 6ème édition du Congrès de la médecine générale

21.06.2012

Le congrès de la médecine générale a ouvert ses portes à Nice ce jeudi. Avec plus de 2500 participants attendus et 170 communications orales, la rencontre est riche. La cérémonie d’ouverture a donné le ton des attentes des participants autour de la qualité et de la performance, thèmes centraux du congrès. Occasion pour certains de réclamer la modification du DPC ou de suggérer des améliorations sur les objectifs du P4P.

  • Pr Serge Gilberg (à gauche), Pr Pierre-Louis Druais (à droite)

    Ouverture en fanfare pour la 6ème édition du Congrès de la médecine générale

« J’aurais voulu être spécialiiiiiste, mais je ne suis qu’un généraliiiiiste… ». C’est sur une reprise inédite du tube de Daniel Ballavoine que s’est ouvert aujourd’hui à Nice la 6ème édition du congrès de la médecine générale. Avec, pour mettre dans l’ambiance les 2500 congressistes, la retransmission d’une vidéo où une généraliste des années 90 répète à l’envi son désarroi de ne pas être spécialiste. Plus de 15 ans après, « nous sommes tous des spécialistes et l’on existe » s’est félicitée le Dr Isabelle de Béco (présidente de la SFTG) en préambule à la cérémonie d’ouverture du congrès.

Le DPC, à refaire !

Pour autant, certains points continuent de faire grincer des dents comme n’ont pas manqué de le souligner les ténors de la discipline. « Nous avons encore beaucoup de choses à dire et nous saurons les dire à la ministre » a averti le Pr Pascal Charbonnel, Président du Comité d’Organisation du congrès, sous les applaudissements de la salle. Voilà Marisol Touraine -qui est attendue samedi à Nice- prévenue !

Sans surprise, le Pr Pierre-Louis Druais (photo à droite ; voir aussi notre interview vidéo) est ensuite revenu sur la question polémique du DPC. Le président du collège de la médecine générale dénonce un « dispositif lourd et couteux », qui ne tient pas compte des expériences passées, et très nettement insuffisant sur le temps de formation proposé aux médecins généralistes. Bref, une copie qui nécessite une vigoureuse « reprise en mains ».

Le P4P, à améliorer !

Les indicateurs de performances ne font pas non plus l’unanimité. En présentant le thème du congrès 2012 – « Performance et qualité : pour qui, pour quoi et comment ? » - le Pr Serge Gilberg (photo à gauche ; voir aussi notre interview vidéo), président du comité scientifique du congrès, s’est interrogé sur la pertinence et les limites des indicateurs de performance retenus dans le P4P. Regrettant en filigrane que le P4P soit aujourd’hui davantage pour certains un moyen de diversifier les modes de rémunération qu’une véritable incitation à la qualité des soins.

Le président de la haute Autorité de santé aussi a fait le déplacement. Et pour le Pr Jean-Luc Harrouseau, la qualité des soins passe aussi par l’optimisation du parcours de soins. Sur ce point, il mise beaucoup sur la médecine de ville : « une meilleure organisation des soins ça ne passe pas par l’hôpital » a t-il déclaré sous un tonnerre d’applaudissements !

De nos envoyées spéciales à Nice, Dr Linda Sitruk et Bénédicte Gatin
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Concertation Buzyn : les syndicats de médecins mi-satisfaits mi-inquiets... Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir