Législatives - Le second tour conforte le pôle social de Marisol Touraine

LégislativesLe second tour conforte le pôle social de Marisol Touraine

17.06.2012

La ministre des Affaires Sociales et de la Santé a été réélue députée d’Indre-et-Loire dimanche. A priori, le pôle social de l’équipe qu’elle dirige ne devrait pas bouger à l’issue des législatives. La cancérologue Michèle Delaunay a été réélue en Gironde et devrait conserver les Personnes Agées. Et Marie-Arlette Carlotti, qui semblait en difficulté à Marseille surfe finalement sur la vague rose et gardera donc le dossier des handicapés.

  • Le second tour conforte le pôle social de Marisol Touraine - 1

    Le second tour conforte le pôle social de Marisol Touraine

Le PS a la majorité absolue des députés à l’issue du second tour du 17 juin. Et Marisol Touraine transforme son essai du premier tour. Elle a en effet été réélue dimanche 17 juin avec 60,21% des voix députée de la 3ème circonscription d’Indre-et-Loire. Un siège que la nouvelle ministre ne gardera évidemment pas, mais qui lui permet de conserver son portefeuille de ministre des Affaires sociales et de la Santé, puisque le premier ministre avait posé cette condition pour que tout membre du gouvernement candidat puisse rester dans l’équipe gouvernementale. L’élection de Marisol Touraine était attendue, car elle était arrivée largement en tête au premier tour dimanche 10 juin avec 44,76% % des suffrages, mais pas avec une telle avance sur l’UMP. Au second comme au premier tour, Marisol Touraine améliore nettement son score par rapport à la précédente élection législative. Une jolie performance, quand on sait que cette circonscription a fait le yoyo entre la droite et la gauche ces vingt dernières années: élection d’un député de gauche en 1988, puis d’un élu de droite en 1993, première élection de Marisol Touraine en 1997, battue par son rival UDF en 2002, puis élue de nouveau en 2007...

Delaunay conserve la circonscription prise à Juppé

Au gouvernement, Marisol Touraine continuera probablement de faire équipe avec ses trois adjointes. A commencer par sa ministre déléguée chargée de la Dépendance et des Personnes âgées, puisque Michèle Delaunay est, elle aussi passée haut la main dimanche soir. La cancérologue qui était venue à bout d’Alain Juppé il y a cinq ans -boutant l’ancien premier ministre hors de l’Assemblée Nationale et du gouvernement Fillon- a cette fois-ci réalisé une très belle performance avec 58,44% des voix au second tour. Pas mal, même si son score au premier tour (43,5% contre 34,28% à son adversaire UMP), ne laissait guère d’inquiétude sur son sort.

Carlotti crée l’exploit en battant Muselier

L’affaire était en revanche beaucoup plus compliquée pour Anne-Marie Carlotti, la ministre Déléguée aux Handicapés. Elle était arrivée en tête au premier tour dimanche dernier (34,43% devant les 32,45% du Dr Renaud Muselier, ancien ministre et surtout député sortant...). Mais les réserves de voix du Front de Gauche et des Verts semblaient insuffisantes pour qu’elle atteigne la barre des 50%, le FN faisant plus de 16% au premier tour dans cette circonscription... Elle a pourtant relevé le défi, battant son adversaire avec 51,8 % des voix. Elle va donc conserver son poste de ministre des Handicapés dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Tant pis pour Renaud Muselier qui se voyait bien prendre la suite de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille...

Les trois ministres sociaux qui étaient candidats ne sont pas les seuls à faire un sans faute aux élections législatives, puisque les 25 membres du gouvernement ont tous été élus. Mais elles se présentaient toutes dans des circonscriptions qui n’étaient pas forcément acquises à la gauche et qui étaient même franchement une zone de conquête pour Marie-Arlette Carlotti. Au total, le pôle social du gouvernement ressort intact de ces élections législatives, puisque la troisième ministre déléguée de Marisol Touraine conservera a priori son poste. Et pour cause : la parisienne Dominique Bertinotti, ministre Déléguée à la Famille, était la seule des quatre femmes des ministères sociaux à n’être pas candidate aux législatives.

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...15

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 8

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir