Etude - L’aspirine s’illustre dans la maladie veineuse

EtudeL’aspirine s’illustre dans la maladie veineuse

25.05.2012

Décidément, on en finit pas de découvrir de nouvelles propriétés à l’aspirine. Selon une étude parue dans le Nejm, à la dose de 100 mg par jour, l’acide acétylsalicylique préviendrait la récidive de thrombose veineuse à la suite de six à dix huit mois de traitement anticoagulant.

  • L’aspirine s’illustre dans la maladie veineuse - 1

    L’aspirine s’illustre dans la maladie veineuse

20 % des thromboses veineuses idiopathiques vont récidiver dans les deux ans suivant l’arrêt des anticoagulants. D’un autre côté, la poursuite du traitement anticoagulant n’est pas simple et s’accompagne d’un risque hémorragique non négligeable. L’étude WARFASA parue dans le New England Journal of Medicine du 24 mai montre que l’aspirine pourrait être la solution. Elle a un bon effet préventif sur la récidive de thrombose veineuse lorsqu’elle est administrée à la suite de six à dix huit mois de traitement anticoagulant d’entretien. Après l’arrêt des AVK, les patients sous aspirine (100 mg par jour) avait un risque de récidive réduit de 40 % par rapport à ceux sous placebo.

Jusqu’à présent, l’aspirine était réputée inefficace dans la pathologie thrombotique veineuse. Mais une méta-analyse faite par l’Antiplatelet Trialists’ Collaboration a déjà montré que l’aspirine pouvait réduire de 20 % l’incidence des thromboses veineuses profonde et de 69 % la fréquence de l’embolie pulmonaire chez les patients à haut risque. Le profil de tolérance en particulier hémorragique était considéré comme acceptable sans majoration des saignements graves.

Pour expliquer l’effet de l’aspirine sur la thrombose veineuse, les auteurs indiquent que « l’efficacité de l’aspirine en prévention primaire ou secondaire de la maladie veineuse thrombo-embolique est biologiquement plausible à cause de la participation des plaquettes dans la formation des thrombi veineux et l’augmentation des taux des marqueurs d’activation des plaquettes et de l’endothelium chez les patients.»

Dr Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
G Perez

Les portraits de l'été Le Dr Perez veut aider les diabétiques à échapper aux médicaments grâce à l’activité physique

« Les patients diabétiques n’ont pas d’équilibre alimentaire et ne font pas d’activité physique. Cela fait naître la maladie, avant de l’entretenir. » Tel fut le premier constat du Dr Gaëlle Perez,...4

Les dossiers qui ont marqué l'année Le cloud, ennemi du secret médical ?

Visu Lead p10-12

Applis santé, objets connectés, services de rendez-vous en ligne... À l’ère du tout numérique, les données de santé n’ont jamais été aussi... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir