Présidentielles - Dépendance et maisons de santé au programme de Sarkozy

PrésidentiellesDépendance et maisons de santé au programme de Sarkozy

05.04.2012

Le président-candidat a présenté jeudi son projet chiffré. Il a réitéré l’effort qu’il attendait de l’Assurance maladie avec le maintien d’un Ondam à 2,5% et promis que, dès que la situation financière sera plus saine, il fera la réforme de la dépendance. Il a en outre annoncé la diffusion d’une «lettre au peuple français», qui leur sera adressée «à partir d'aujourd'hui» et dans laquelle il se fait fort de doubler le nombre de maisons de santé.

  • Dépendance et maisons de santé au programme de Sarkozy - 1

    Dépendance et maisons de santé au programme de Sarkozy

Après François Hollande mercredi, c’était autour de Nicolas Sarkozy aujourd’hui à Paris dans le XVème arrondissement, salle Equinoxe, de présenter son programme présidentiel. Il a rappelé «les objectifs financiers qui sont les nôtres». Nicolas Sarkozy prévoit de ramener le déficit à 3% du PIB en 2013, date à laquelle il a annoncé une réforme de la dépendance, avant d’atteindre l’équilibre des comptes en 2016. Le candidat UMP à la présidentielle a déclaré que ce retour à l'équilibre financier en 2016 se ferait pour «les trois quarts» par la réduction des dépenses. «Le quart restant» se fera «par la hausse des recettes», a-t-il précisé. Selon Nicolas Sarkozy, le manque à gagner pour revenir à l'équilibre budgétaire en 2016 représente «115 milliards d'euros», auxquels il faut ajouter le coût de ses propositions de la campagne présidentielle, qu'il a chiffrées à «9,5 milliards», soit un total de 124,5 milliards. L’Assurance maladie sera sollicitée en plus de l’Etat et des collectivités. Elle vera son Ondam pour l’année pochaine maintenu à 2,5%, comme c’était le cas en 2011. Ce qui devrait permettre d’économiser 4 milliards d’euros, selon Nicolas Sarkozy.

Le candidat UMP a affirmé qu'il «ferait voter dès l'été 2012» la «règle d'or» selon laquelle le budget de l'Etat doit être à l'équilibre, accusant par ailleurs «le PS français» d'être le seul en Europe à ne pas avoir «voulu prendre cet engagement». Parmi la liste de ces propositions les plus fortes, le président a souhaité annoncer celle concernant les 15,5 millions de retraités. Il a en effet a promis, s'il est réélu, de verser les retraites au 1er du mois et non plus le 8 comme c'est le cas actuellement.

Sa "lettre au peuple français" ne contient que peu de propositions sur la santé. Hormis concernant une fois encore les maisons de santé pluridisciplinaires qu’il s’est de nouveau engagé à multiplier. A propos des territories ruraux, le président note en effet: «pas un territoire ne doit être privé de l’accès aux personnels de santé, ce qui suppose de doubler le nombre des maisons de santé pluridisciplinaires, qui permettent aux médecins de se sentir moins seuls en travaillant au même endroit.»

Caroline Laires-Tavares
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

Infirmière en pratique avancée : la profession dénonce un dispositif trop « hospitalier » et rectifie le décret

D'ici quelques jours, le ministère de la Santé devrait remettre aux syndicats de médecins une nouvelle version du décret encadrant les Infirmières en pratique avancée (IPA). Fustigée par l'ensemble...1

Épidémie de rougeole, où en est-on ?

Virus de la rougeole

On en parle moins, cependant l'épidémie de rougeole sévit toujours en Fance, puisque d'après le dernier bulletin hebdomadaire publié hier... 1

Agnès Buzyn, femme politique la plus influente du premier trimestre 2018

Agnès Buzyn

Stratégie de transformation du système de santé, plan prévention, financement des Ehpad… Depuis le début de l'année, Agnès Buzyn est sur... 1

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir